Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La confusion sexuelle s'installe dans le vignoble charentais

mercredi 29 mars 2017 à 20:31 Par Pierre Marsat, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Ne vous méprenez pas : on parle des papillons qui endommagent le vignoble charentais. Les larves blessent les raisins, et provoquent la pourriture des baies, qui se contaminent les unes les autres. Pour éviter les insecticides, la technique de la confusion sexuelle se développe.

Un des diffuseurs de phéromones femelles
Un des diffuseurs de phéromones femelles © Radio France - Pierre MARSAT

Champagne-Vigny, Charente

Comment lutter contre les insectes qui endommagent les récoltes dans les vignes, sans utiliser d'insecticides ? Ce sont les larves des papillons Eudémis et Cochylis qui blessent les raisins, et provoquent la pourriture des baies, qui se contaminent les unes les autres. C'est ce qu'on appelle le botritis. Pour éviter cette pourriture, les diffuseurs de phéromones font croire à la présence de millions de femelles dans la parcelle de vigne. Les mâles sont complétement perdus, et ils s'en vont. Les résultats sont excellents.

Reportage au Maine-Giraud à Champagne-Vigny

500 diffuseurs de phéromones par hectare

C'est ce qu'on appelle "la confusion sexuelle"... des papillons s'entend ! Depuis les années 90, les vignobles du Médoc et de Dordogne utilisent des diffuseurs de phéromones femelles. C'est la société BASF qui a mis au point ces diffuseurs, avec de beaux résultats, sans utiliser de produits phyto-sanitaires.

La technique des phéromones est expérimentée sur une dizaine d'hectares - Radio France
La technique des phéromones est expérimentée sur une dizaine d'hectares © Radio France - Pierre MARSAT

Pascal DURAND est viticulteur à Champagne-Vigny, au Maine-Giraud (l'ancien manoir d'Alfred de Vigny). Il teste cette confusion sexuelle sur une dizaine d'hectares de son vignoble. 500 diffuseurs sont prévus sur chaque hectare. Adepte de l'agriculture raisonnée, il attend beaucoup de cette méthode sans insecticide chimique.

Philippe ANSIAUX, responsable technique BASF pour le Sud-Ouest

En Allemagne, 75% des 100.000 hectares de vignes sont protégés par la confusion sexuelle.

Le domaine de Maine-Giraud à Champagne-Vigny - Radio France
Le domaine de Maine-Giraud à Champagne-Vigny © Radio France - Pierre MARSAT