Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La Coordination rurale de Dordogne demande aux maires de se positionner sur les arrêtés anti-pesticides

-
Par , France Bleu Périgord

Le syndicat agricole a envoyé plus de 500 courriers aux maires de Dordogne pour connaître leur position sur les arrêtés anti-pesticides, pour le moment aucun arrêté de ce type n'a été pris dans le département.

Le courrier a été envoyé à l'ensemble des maires de Dordogne.
Le courrier a été envoyé à l'ensemble des maires de Dordogne. © Radio France - Charlotte Jousserand

Dordogne, France

Le formulaire de la Coordination rurale est clair et ne laisse pas de place à l'entre-deux, les maires de Dordogne ont deux choix possibles : soit ils s'engagent à "ne pas prendre d'arrêté municipal contre les produits phytosanitaires et à soutenir les agriculteurs", soit ils s'engagent à "prendre un arrêté municipal contre les produits phytosanitaires et _à abandonner les agriculteurs_". 

Interview d'Eric Chassagne, président de la Coordination rurale de Dordogne

Dans ce courrier, la Coordination rurale estime que "les agriculteurs sont victimes de dénigrements quotidiens" et que ces arrêtés anti-pesticides font passer "nos agriculteurs pour des empoisonneurs et des délinquants"

Aucun arrêté pris en Dordogne

La Coordination rurale de Dordogne a envoyé ce courrier le 30 octobre dernier à tous les maires du département. Pour le moment, dans le département, aucun élu n'a pris d'arrêté anti-pesticides comme cela peut-être le cas en Gironde, ou bien en Bretagne. 

Le président du syndicat agricole, Eric Chassagne, estime avoir reçu une quarantaine de réponses de maires ce jeudi 7 novembre. Des élus qui s'engagent à ne pas prendre d'arrêtés anti-pesticides. Eric Chassagne considère que ces arrêtés renforcent "l'agri-bashing"

"Une charte de bon voisinage"

Selon le président de la Coordination rurale, "un pulvérisateur avec de l'eau minérale" pourrait susciter la méfiance des riverains. Le syndicat souhaite plutôt avec les autres syndicats agricoles "une charte de bon voisinage" pour "faciliter les relations entre riverains et agriculteurs"

Eric Chassagne rappelle que l'agriculture française a été primée comme modèle le plus durable au monde par le magazine "The Economist" et qu'elle est "un modèle en matière de préservation de l'environnement dans le monde". Il estime que les produits agricoles qui contiennent le plus de produits phytosanitaires en France proviennent des pays d'étrangers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu