Agriculture – Pêche

La coupe est pleine pour les viticulteurs de Corse

Par Jérôme Susini et Pierre-Louis Sardi, France Bleu RCFM lundi 13 novembre 2017 à 21:24

Les viticulteurs de l'ile de beauté attendent des aides.
Les viticulteurs de l'ile de beauté attendent des aides. © Radio France - Jerome Susini

Le conseil d’administration de l’office de développement agricole de la Corse perturbé ce lundi à Bastia par des viticulteurs qui demandent des comptes.

On nous oublie

Des viticulteurs qui se disent exclus des aides européennes. Le comité interprofessionnel des vins de Corse, considère que les autres filières sont aidées, alors que la viticulture est l’oubliée. Pour Eric Poli, le président de ce comité interprofessionnel, "l’ODARC ne veut plus soutenir cette filière en matière d’investissements".

Eric Poli, président du comité interprofessionnel des vins corses

Il faut accompagner les acteurs du développement

Il faut absolument que les pouvoirs publics nous accompagnent, dit Pierre Acquaviva. Ce producteur de Balagne, et président de l’Appellation d’origine protégée de Corse, estime que malgré une apparente bonne santé, les deux tiers des caves de l’île ont besoin de soutien.

Pierre Acquaviva, vigneron en Balagne et président de l’ AOP viticole de Corse.

Rendez-vous à la prochaine mandature

De son côté le président de l'ODARC affirme que le monde viticole n'est pas abandonné et qu'il a eu droit à des aides comme les autres filières. François Sargentini admet que,"des choix stratégiques anciens sont à l'origine de quelques problématiques qu'il faudra traiter avec la future assemblée de Corse".

Voici en tous cas un sujet posé sur la table de la future collectivité unique, entre les uns qui se disent oubliés et les autres qui disent que non pas du tout, il faudra bien mettre les choses à plat chiffres à l’appui, pour que de cet échange sorte une vérité.

Déjà au 1er siècle Pline l’ancien affirmait : In Vino Veritas, la vérité est dans le vin. A consommer en tous les cas avec modération.