Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La FDSEA de la Mayenne ne veut pas de distance minimale entre les habitations et les zones d’épandage de pesticides

-
Par , France Bleu Mayenne

La FDSEA de la Mayenne compte sur une bonne utilisation des pesticides par les agriculteurs et s'oppose à toute distance minimale entre les habitations et les zones d'épandage de pesticides.

Image d'illustration d'épandage de pesticides en France.
Image d'illustration d'épandage de pesticides en France. © Maxppp - JEAN-PIERRE AMET

Département Mayenne, France

Pour la FDSEA de la Mayenne, c'est non ! Le syndicat agricole s'oppose totalement à la mise en place d'une distance minimale entre les maisons et les zones d'épandage de pesticides par les agriculteurs.

Le gouvernement a lancé ce lundi une consultation en ligne de trois semaines, ouverte à tous. Il propose des zones de non-traitement de 5 mètres à 10 mètres en fonction des cultures. En parallèle, les agriculteurs doivent mettre au point des chartes de bonne conduite avant la fin de l'année. 

Mais pour Jérôme Landais, président de la FDSEA 53, si l'agriculteur travaille bien et fait attention, il n'y a pas besoin de zone de non traitement. 

"90 à 95% des agriculteurs font attention à leur façon de travailler et respectent leurs voisins. Quand on fait attention, si on est bien formé, on n'a pas besoin de distance" - le président de la FDSEA 53.

Jérôme Landais, le président de la FDSEA de la Mayenne.

Sur ce point, la FDSEA de la Mayenne n'est pas tout à fait sur la même longueur d'onde que sa présidente nationale

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, s'est dite "satisfaite" des propositions du gouvernement sur les distances minimales entre habitations et zones d'épandage de pesticides. "Nous sommes satisfaits de voir que ce n'est pas 150 mètres" qui ont été retenus par le gouvernement. "Nous faisons confiance aux scientifiques qui ont dit que la préconisation, c'était 5 à 10 mètres selon les cultures", a-t-elle ajouté.

A l'heure actuelle, sept chartes départementales ont été signées. Toutes doivent être rédigées d'ici la fin de l'année.

Choix de la station

France Bleu