Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La FDSEA de la Sarthe commande de la paille pour les agriculteurs

-
Par , France Bleu Maine

La FDSEA fait des commandes de pailles pour les agriculteurs de la Sarthe. Une première commande de 500 tonnes a été effectuée et livrée en provenance d'Eure et Loir. Une 2ème commande de 500 tonnes doit arriver dans les prochaines semaines de la Somme.

Bottes de paille (illustration)
Bottes de paille (illustration) © Radio France - Christelle Caillot

Les agriculteurs de la Sarthe manquent de paille. Un manque dû à la fois à la sécheresse et à la baisse de rendement des récoltes. La FDSEA a déjà réalisé deux commandes de 500 tonnes.

Une première commande de 500 tonnes de paille a été effectuée et livrée en provenance d'Eure et Loir. Une 2ème commande de 500 tonnes doit arriver dans les prochaines semaines de la Somme. Malgré cela, il va encore manquer 1.500 tonnes de paille aux agriculteurs du département pour passer l'hiver selon la FDSEA72.

L'un des camions de paille qui a fournit les agriculteurs de la Sarthe
L'un des camions de paille qui a fournit les agriculteurs de la Sarthe - @fdsea72

Des commandes anticipées dès la fin de l'hiver

Pour Denis Pineau, le président de la FDSEA en Sarthe, le manque de paille a été fortement anticipé. "Nos adhérents, nous ont signalé dès la fin de l'hiver qu'il y aurait un manque de paille sur certaines exploitations car les semis n'avaient pas pris partout" souligne le président de la FDSEA72. "La baisse des semis d'hiver était déjà de 30%. Et ça s'est vérifié et confirmé cet été au moment de la récolte des moissons avec une baisse de 30 à 40% rien que sur le blé. Face à cette situation, on avait déjà fait un premier achat groupé d'environ 500 tonnes de paille au printemps en provenance d'Eure-et-Loir. Ce stock a déjà été distribué. Nous avons fait une deuxième commande cet été avec le département de la Somme. Cette commande est en train d'être livrée. Il faut compter environ 25 camions pour transporter 500 tonnes de paille".

Camion de paille
Camion de paille © Maxppp - Christian Watier

Une dépense supplémentaire

"Cet achat de paille est un coût supplémentaire pour les agriculteurs" rajoute Denis Pineau, le président de la FDSEA en Sarthe, "c'est environ 100 euros la tonne et c'est un coût dont ils ne peuvent pas se passer. On est obligé d'avoir de la paille pour le bien-être des animaux durant l'hiver pour avoir des litières propres et sèches. Aujourd'hui, à fin août on estime qu'il nous manque 1.500 tonnes de paille donc on essaye de voir comment on pourrait utiliser des méthodes alternatives comme la récolte de chanvre, ou encore le broyage de petits bois et de haies". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess