Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

La FNSEA appelle les agriculteurs à se présenter sur les listes aux élections municipales

Dans les années 50, un maire sur deux était un paysan. Mais aujourd'hui, les agriculteurs sont de moins en moins nombreux dans les conseils municipaux, y compris en zone rurale. Le syndicat agricole les appelle à se mobiliser pour défendre leurs pratiques et leur métier.

Pascal Le Doussal, maire-agriculteur à Calan (56)
Pascal Le Doussal, maire-agriculteur à Calan (56) © Radio France - Tudi Crequer

La proportion de maire qui exerce la profession d'agriculteur s'est effondrée en France ces dernières décennies. Elle est passée de 50% en 1950 à 18% en 2001 (chiffre sans doute encore plus faible aujourd'hui).

Pour les spécialistes, cela s'explique par la plus grande difficulté d'exercer le métier et la fonction simultanément et la baisse globale du nombre de paysans.

La FNSEA appelle les agriculteurs à se présenter aux prochaines municipales (au moins à figurer sur les listes) les 15 et 22 mars prochains pour défendre les métiers et les pratiques agricoles. 

Si on ne prend pas la place, ceux qui nous tapent dessus vont le faire

Franck Guéhennec, le président du syndicat FDSEA dans le Morbihan estime que c'est indispensable : "Si on ne prend pas la place, ce sont ceux qui nous tapent dessus, qui vont la prendre. Et nos concitoyens ont une méconnaissance de ce qu'on fait dans nos exploitations."

Échanger avec les nouveaux arrivants

Elle va continuer à s'engager. Marie-Christine Le Quer, première adjointe à Plouhinec dans le Morbihan pendant deux mandats, est tête de liste pour succéder au maire sortant. L'agricultrice parle d'une motivation "liée à l'absence d'agriculteurs dans le Conseil municipal et le fait de pouvoir échanger avec les nouveaux arrivants. Quand des projets se dessinent (ndlr : en terme d'aménagement du territoire), on ne pense pas toujours aux conséquences pour l'agriculture."

Aller à confesse à la mairie : l'exemple de Calan

"La mairie c'est un véritable confessional" sourit Pascal Le Doussal, le maire de Calan. Il est agriculteur depuis une trentaine d'années et élu au conseil municipal depuis presque autant de temps. En 2008, il a été élu maire de cette commune, près de Lorient et de la quatre voies, en pleine transformation. Dans les années 1980 Calan ne comptait moins de 500 habitants dans les années 1980. Plus de 1200 personnes y ont trouvé résidence désormais. Des maisons sont sortis de terre et parfois la cohabitationa vec ce milieu rural est compliqué.

"Le législateur est important pour fixer les règles" 

"Cela faisait parti des messages de mes voeux samedi dernier. Il peut exister des différents entre les agriculteurs et les nouveaux arrivants par rapport aux pesticides, par rapport aux distances, le fait que systématiquement les agriculteurs sont montrés du doigt... En tant que maire je ne peux pas rentrer dans le débat. C'est là que le législateur est important pour fixer les règles. "

Reportage en breton à Calan (56) Tudi Crequer

A noter que si le nombre de maires-agriculteurs a fortement baissé, leur implication est toutefois forte par rapport à la place qu'ils occupent dans la population active (1,3%).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu