Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : la Fruitière vinicole d'Arbois sauvée par les touristes français

-
Par , France Bleu Besançon

Chaque jour, France Bleu Besançon s'intéresse à une entreprise ou à une filière économique de la Franche-Comté à l'heure du déconfinement. Ce lundi 3 août, c'est la Fruitière vinicole d'Arbois et ses cinq magasins où l'activité a survécu, principalement, grâce à un tourisme interne inattendu.

Le bar à vins, Le Marcotton, fait partie des cinq magasins de la Fruitière vinicole d'Arbois
Le bar à vins, Le Marcotton, fait partie des cinq magasins de la Fruitière vinicole d'Arbois © Radio France - Aya Alkhiyari

L'activité était paralysée à la Fruitière vinicole d'Arbois et dans ses cinq magasins durant le confinement. Pendant tout le mois de mars, l'activité a été suspendue complètement dans la fruitière et dans ses différents magasins notamment "avec les employés en arrêt pour garde d'enfants mais aussi à cause de la chute brutale d'activité", explique Gabriel Dietrich, directeur de la fruitière. 

Perte de 30% du chiffre d'affaires

Si la reprise a eu lieu en avril pour la cave à vins et pour le magasin situé à Arbois, seulement les fins de semaine, les quatre autres établissements ont gardé portes closes jusqu'au 11 mai. Une suspension d'activité qui n'a pas été sans effet sur cette cave coopérative vinicole. "Sur le premier semestre 2020 on a perdu 30% de notre chiffre d'affaires", souligne Gabriel Dietrich. 

Les touristes français au rendez-vous

Même après le déconfinement, le directeur s’inquiétait toujours pour l'activité de sa cave vinicole et de ses magasins.  "Le 11 mai on a vu les affaires qui avaient beaucoup de mal à repartir. Début juin, on ne voyait personne dans les rues d'Arbois", raconte-t-il. 

Et ce n'est qu'en juillet que ce dernier soufflera un peu avec une arrivée massive de touristes français. "Je n'ai jamais vu autant de touristes à Arbois. On ne s'y attendait pas du tout", se réjouit le directeur de la fruitière.

Malgré ce rebond d'activité, Gabriel Dietrich ne pense pas rattraper les pertes enregistrées suite aux mois de fermeture. "Aujourd'hui, on essaye de sauver les meubles et de préparer le premier semestre de 2021", explique le dirigeant de la cave vinicole arboisienne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess