Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La jussie envahit certaines rivières de la Vienne

lundi 30 juillet 2018 à 5:15 Par Manon Vautier-Chollet, France Bleu Poitou

La jussie, cette plante aux fleurs jaunes qui envahit les cours d'eau, prend chaque année plus de place dans certaines rivières de la Vienne. Les élus ont décidé d'agir, la Communauté de commune Vienne et Gartempe va investir dans un bateau pour arracher la jussie.

À Availles-Limouzine, la jussie se développe depuis 30 ans.
À Availles-Limouzine, la jussie se développe depuis 30 ans. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Availles-Limouzine, France

La jussie envahit certaines rivières de la Vienne, comme à Availles-Limouzine. _"Les effets sont néfastes sur le plan économique_, pour la pêche notamment, mais aussi sur le plan touristique, car on ne peut pas dire que ça soit très valorisant" déplore Joël Faugeroux, maire de la commune.

Et il y a aussi les effets négatifs pour l'environnement explique le chef du service environnement de la Communauté de commune Vienne et Gartempe Franck Magnon : "avec la jussie, la biodiversité a moins de place pour s'installer, il y a aussi peu de courant et peu d'oxygénation".

250 000 euros à investir pour arracher la jussie

Alors pour résoudre le problème, la Communauté de commune va investir dans un bateau pour arracher la jussie qui envahit les rivières entre Availles-Limouzine et Civaux. Son coût : environ 250 000 euros. "Ce sera un bateau plat qui pourra aller à la fois dans l'eau et sur terre, avec un râteau à l'avant qui plonge dans l'eau pour arracher la jussie", explique Franck Magnon.

Le Maire d'Availle-Limouzine Joel Faugeroux (à droite) et le chef de service environnement de la Communauté de commune Franck Magnon. - Radio France
Le Maire d'Availle-Limouzine Joel Faugeroux (à droite) et le chef de service environnement de la Communauté de commune Franck Magnon. © Radio France - Manon Vautier-Chollet