Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La moisson bat son plein en Mayenne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Mayenne

La canicule ne semble pas avoir trop affecté les récoltes, qui promettent de bon résultats cette année mais il va falloir de l'eau pour le maïs. Reportage de Sarah Saltiel-Ragot.

Olivier Duhamel, agriculteur mayennais dans son champ de blé à La Chapelle-Rainsoin.
Olivier Duhamel, agriculteur mayennais dans son champ de blé à La Chapelle-Rainsoin. © Radio France - Sarah Saltiel-Ragot

La Chapelle-Rainsouin, France

"C'est un peu précoce par rapport à d'habitude mais l'an dernier, on était presque à la même date," affirme Olivier Duhamel, agriculteur à La Chapelle-Rainsoin en Mayenne. La moisson de l'orge touche à sa fin à la veille d'une semaine chargée pour les agriculteurs. Le blé notamment, devrait être prêt. Pendant la moisson, les agriculteurs peuvent moissonner une bonne partie de la journée et de la nuit, tous les jours. Face à la charge de travail, beaucoup essaient de se relayer à la conduite de la moissonneuse pour pouvoir dormir. Olivier Duhamel est aidé par son beau-frère. "Il faut dormir un minimum," explique l'agriculteur.  

Pas de conséquences majeure de la canicule sur la moisson

Pour Olivier Duhamel, la canicule est arrivée suffisamment tard dans la croissance des céréales pour ne pas menacer les rendements._"Les moissons d'orge se terminent avec de très bons résultats,"_se réjouit l'agriculteur et il semblerait que le blé donne aussi de bons résultats.  Pour ce qui est de la chaleur au travail, l'agriculteur doit faire avec. La moisson n'attend pas.

Besoin d'eau pour la suite

L'inquiétude se porte plutôt sur le maïs aujourd'hui. "Là, ça fait quand même quinze jours qu'on n'a pas eu d'eau," souligne Olivier Duhamel.  Dans un département où l'élevage est très important, les rendements du maïs qui sert à nourrir les bêtes sont surveillés de près. Olivier Duhamel espère le maintient du soleil jusqu'à la fin de la moisson et après cela, l'eau sera la bienvenue.