Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La moisson de blé avec 15 jours d'avance en Haute-Saône.

jeudi 12 juillet 2018 à 5:35 Par Jean-François Fernandez, France Bleu Besançon

D'ici dimanche 15 juillet, les agriculteurs de Haute-Saône devraient avoir terminé la moisson en ce qui concerne le blé, alors que leurs collègues du Doubs et du Territoire de Belfort commencent à peine. La météo de ces dernières semaines a permis de faire les moissons avec 15 jours d'avance.

La moisson a débuté en Haute-Saône.Moissonneuse avec 15 jours d'avance
La moisson a débuté en Haute-Saône.Moissonneuse avec 15 jours d'avance © Radio France - Jean-François Fernandez

Haute-Saône, France

Depuis plusieurs jours les moissonneuses batteuses sont en activité en Haute-Saône. Des moissons qui avec 15 jours d'avance seront terminées dimanche, alors que dans le Territoire de Belfort et le Doubs elles commencent à peine. Une bonne nouvelle pour les agriculteurs Haut-Saônois qui n'ont pas oublié l'année catastrophique pour le blé en 2016. Il y a deux ans le rendement avait été divisé par deux en raison de la météo particulièrement pluvieuse. Le blé avait eu tendance à germer et n'avait plus de valeur marchande notamment pour la panification.

Dans la cabine de la moissonneuse batteuse. - Radio France
Dans la cabine de la moissonneuse batteuse. © Radio France - Jean-François Fernandez

Moissonner avant le retour de la pluie

Pour les agriculteurs de Haute-Saône c'est une véritable course contre la montre, après les pluies de la semaine dernière il faut désormais aller très vite pour terminer la moisson de blé avant un retour de pluie. Cette année le rendement est plutôt bon, dans la moyenne. Sur le département de la Haute-Saône il devrait être de 68  quintaux soit un peu plus de 6 tonnes à l'hectare pour le blé, 29 pour le Colza et 62  pour l'orge. La qualité est également au rendez-vous, le PS (Poids Spécifique)  est au dessus de 75.

Reportage sur les moissons de blé en Haute-Saône avec Nicolas Douhain

Quelle qualité pour les moissons cet été en Haute-Saône, Emeric Courbet technicien grandes cultures à la Chambre d'Agriculture de Haute-Saône;

Moisson de blé en Haute-Saône. - Radio France
Moisson de blé en Haute-Saône. © Radio France - Jean-François Fernandez
Moisson de blé en Haute-Saône. - Radio France
Moisson de blé en Haute-Saône. © Radio France - Jean-François Fernandez

Dans le département du Doubs et du Territoire de Belfort les moissons commencent seulement. Pour le Doubs les prévisions en qualité s'annoncent moins bonnes que la Haute-Saône, en raison notamment des pluies du printemps et du froid sur les plateaux. Le blé en Côte d'Or, frontalier avec la Haute-Saône est aussi en avance avec des rendements attendus de 6 à 8 tonnes à l'hectare avec une bonne qualité en raison des pluies des dernières semaines.

Balles de paille. - Radio France
Balles de paille. © Radio France - Jean-François Fernandez

Depuis une dizaine d'années, chaque année est particulière. Si l'été est chaud, les cultures de printemps, c'est à dire qu'on sème en avril pour une récolte à l'automne, manqueront d'eau au moment du développement. C'est la crainte notamment pour le maïs. On se souvient de 2015 où le maïs en Haute-Saône faisait par endroits 20 cm au lieu de presque deux mètres.  En Haute-Saône cette année les cultures d'hiver, c'est à dire que l'on sème en octobre comme le blé et l'orge pour une récolte en juin juillet, sont plutôt bonnes.