Agriculture – Pêche

La moitié du petit gibier absent en Touraine à cause des inondations puis de la sécheresse !

Par Jérôme Collin, France Bleu Touraine lundi 5 septembre 2016 à 18:23 Mis à jour le lundi 5 septembre 2016 à 18:24

Francis, fusil à l'épaule, a loupé son tir sur le seul sanglier de la journée
Francis, fusil à l'épaule, a loupé son tir sur le seul sanglier de la journée © Radio France - Martin Cotta

Les températures élevées voire caniculaires de ces dernières semaines en Indre-et-Loire ont une répercussion sur la faune et la flore. La moitié du petit gibier manque à l'appel. Si les fortes chaleurs continuen, l'ouverture de la chasse, prévue le dimanche 18 septembre, sera reportée.

C'est un peu un cri d'alerte que lance la Fédération de chasse d'Indre-et-Loire. Le petit gibier souffre énormément de la chaleur actuelle dans le département, après avoir déjà souffert des inondations au mois de juin. Selon Alain Belloy, président de la Fédération, "la moitié du petit gibier est manquant. On n'a très rarement connu ça".

Des plaines désertiques, sans eau ni alimentation

Alain Belloy décrit une situation "catastrophique. Les plaines et les cours d'eau sont asséchés". C'est quasi désertique et forcément, les oiseaux ne s'arrêtent pas ici en Touraine_."

On est obligé d'installer en pleine nature des gros bacs plein d'eau pour créer des points d'eau. Sinon, le petit gibier ne vient pas !" Alain Belloy, président de la Fédération de chasse d'Indre-et-Loire

L'ouverture de la chasse repoussée ?

A ce rythme-là, la reprise de la chasse le dimanche 18 septembre paraît compromise. "On va être obligé de reporter si les fortes chaleurs continuent en Indre-et-Loire", confirme Alain Belloy.