Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La moutarde de Bourgogne, une filière relancée, mais un déficit de récolte redouté

-
Par , France Bleu Bourgogne

Y aura-t-il cette année assez de graines de moutarde ? C'est une inquiétude soulevée par les membres de l'association Moutarde de Bourgogne, qui a tenu ce 14 juin à Dijon son assemblée générale.

Un champ de moutarde en Côte-d'Or
Un champ de moutarde en Côte-d'Or © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

L'Indication Géographique Protégée "moutarde de Bourgogne" fête cette année ses 10 ans. La relance de la culture locale de la moutarde permet aujourd'hui de fournir près de 40% de la matière première demandée par les 5 industriels fabricants de condiments, réunis au sein de l'association Moutarde de Bourgogne, aux côtés des agriculteurs, des organismes stockeurs et des organismes de recherche agronomique.

Les champs de moutarde ravagés par des insectes

Fabrice Genin est le nouveau président de l'association qui tenait ce vendredi son assemblée générale à Dijon. Cet agriculteur s'inquiète de la récolte à venir l'été prochain. Comme le colza, la moutarde souffre cette année de conditions climatiques défavorables, et des méfaits des insectes ravageurs, avec une circonstance aggravante sur cette culture plus fragile que le colza, lui-même sérieusement atteint : _« la moitié des insecticides qu’on avait ont été supprimés sur les deux dernières années. Ça fait qu’_on travaille aujourd’hui uniquement avec une famille d’insecticide qui provoque des résistances chez les insectes ». La solution viendra peut-être de la recherche agronomique, qui travaille à trouver des variétés moins fragiles. 

Vers une nouvelle IGP

Initiée il y a 27 ans, à une époque où les moutardiers faisaient venir essentiellement leurs graines du Canada, la relance de la filière moutarde en Bourgogne a bien évolué, comme en témoigne la société Edmond Fallot à Beaune. Depuis cette année, elle utilise exclusivement de la graine de moutarde de Bourgogne. Son patron, Marc Désarménien, constate parfois des déficits de récolte : « c’est pour ça qu’il faut que la filière s’organise, peut-être en sur-stockant la graine, pour pouvoir couvrir nos besoins d’une façon plus linéaire au cours des années ».

Si la moutarde dite « lisse », la moutarde de Dijon, bénéficie depuis novembre 2009 d’une IGP, l’association a déposé un nouveau dossier auprès de l’INAO, cette fois pour la moutarde à l’ancienne. Il faut s’armer de patience. La procédure demande plusieurs années.

La moutarde de Bourgogne en quelques chiffres

▬ 300 producteurs de graines

▬ 6000 ha de moutarde cultivés en Bourgogne

▬ 10.000 tonnes récoltées

▬ 15 variétés de graines cultivées , dont 3 reconnues IGP

▬ 5 organismes stockeurs

▬ 5 industriels moutardiers