Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La neige a fondu tôt et les nappes phréatiques sont moyennes, "il faut qu'il pleuve" confirme un hydrologue

-
Par , France Bleu Occitanie

Les pluies se sont faites rares ces dernières semaines en Occitanie, ce qui laisse craindre le pire pour l'été à venir, chez les agriculteurs céréaliers en particulier. Même si les précipitations ont été importantes pendant l'hiver, les lâchers d'eau seront nécessaires. Expertise.

Un champ du Lauragais (Aude/Haute-Garonne) en avril 2021.
Un champ du Lauragais (Aude/Haute-Garonne) en avril 2021. © Radio France - Bénédicte Dupont

Après un automne particulièrement arrosé, il n’a pas plu depuis le mois de février. Les gouttes de pluie qui tombent depuis le début de cette semaine n’y suffiront sans doute pas, c’est une nouvelle sécheresse inquiétante qui pourrait se profiler pour les agriculteurs en Occitanie. Pour nous éclairer, Antoine Cousin était l'invité de la matinale de France Bleu Occitanie, il est hydrologue pour le bureau d'études Eaucéa à Toulouse, prestataire notamment du Conseil départemental de Haute-Garonne.

L'hydrologue confirme la sécheresse des sols, et le débit de la Garonne est assez bas pour plusieurs raisons. D'abord, la pluie manque depuis deux mois. Ensuite, la neige sur les Pyrénées a cessé de tomber tôt dans la saison et a fondu dès début février. La troisième raison, c'est que les nappes qui étaient très hautes jusqu'à début février sont aujourd'hui moyennes.

"Ce serait bien qu'il repleuve pour faire remonter le niveau d'étiage de la Garonne sinon le début de l'été va être compliqué." 

Bulletin de situation hydrologique : les nappes en Occitanie sont plutôt correctes.
Bulletin de situation hydrologique : les nappes en Occitanie sont plutôt correctes. - Eaufrance

D'autres solutions que les barrages

Les lâchers d'eau débutent le 1er juin, jusqu'au 31 octobre. L'an dernier, 40 des 70 millions de mètres cubes d'eau disponibles ont été déstockés contre 35 en 2019. Huit barrages alimentent la Garonne. Et cela nécessite d'anticiper car comme le rappelle Antoine Cousin, "si on opère un lâcher d'eau depuis un lac des Pyrénées, cela va mettre un jour pour arriver à Toulouse, deux jusqu'à Agen et trois jusqu'à Marmande". En plein été, les lâchers d'eau représentent la moitié du débit de la Garonne.

Faut-il plus de barrages ? Dossier hautement politique, Sivens (Tarn) en est un exemple. Il existe pourtant d'autres leviers que les barrages comme économiser les usages de l'eau (pratiques agricoles, industries, particuliers).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess