Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : Axioma et ses biostimulants, en Corrèze, accélèrent leur développement malgré la crise

-
Par , France Bleu Limousin

Axioma voit ses projets se développer malgré la crise sanitaire. Fabricante de biostimulants comme alternatifs aux pesticides, l'entreprise corrézienne est en train d'acquérir une usine afin de passer à un stade industriel de production.

Anthony Bugeat est le patron d'Axioma
Anthony Bugeat est le patron d'Axioma © Radio France - Philippe Graziani

La crise sanitaire ne freine pas le développement d'Axioma, qui voit au contraire ses projets aller bon train. L'entreprise briviste conçoit des biostimulants, des produits à base de plantes qui stimulent la défense... d'autres plantes contre les maladies ou la sécheresse par exemple. Ce sont des alternatifs aux pesticides.

Notre chiffre d'affaires devrait doubler dès cette année

"La crise a ralenti la formation et la prescription des produits car nous avons obtenu des autorisations de mise sur le marché l'an dernier" indique Anthony Bugeat, le patron, "mais notre chiffre d'affaires devrait doubler dès cette année" poursuit-il alors que la structure négocie en ce moment son passage à un stade industriel. "Malgré la crise sanitaire, nos produits se sont tout de même vendus. Le gros de la croissance est attendu pour 2021".

Une usine de 3.500m² en cours d'acquisition

Car, après avoir longtemps planché sur la recherche et le développement, le dirigeant est à présent en train d'acquérir une usine de 3.500m² à Brive, "elle va nous permettre de produire en très grande quantité. Soit à destination des industriels pour qu'ils intègrent nos produits comme ingrédient aux leurs, comme les fabricants d'engrais. Ou alors aux fabricants de produits phytosanitaires, les pesticides. Ils pourront proposer nos produits sous leur marque, cela permettra de baisser le volume des pesticides". Axioma prévoit ainsi de multiplier par douze sa production, pour atteindre un million de litres par an au départ.

La question de la souveraineté

Un choix stratégique reprend Anthony Bugeat, alors que la question de la souveraineté est posée par la crise sanitaire. "Toutes nos matières premières sont issues de ressources françaises. L'ensemble de notre recherche et développement, et notre production, est également fait en France. On a vraiment l'ambition de travailler sur cette forme de souveraineté parce qu'on se rend compte que les agriculteurs, si de nouvelles fermetures de frontières interviennent, devront continuer à nous nourrir. Ils doivent pourvoir compter sur nous".

De nouvelles embauches prévues

Alors qu'une phase d'embauches de profils scientifiques vient de se terminer, une autre s'ouvrira début 2021 "car on espère inaugurer l'usine courant janvier. Là, on va plutôt rechercher des techniciens de production. Viendront ensuite, au fur et à mesure, des emplois pour faire de la promotion dans les territoires auprès des agriculteurs et des distributeurs".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess