Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : la vente de produits bio et locaux se poursuit dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

Depuis le confinement, les consommateurs se sont tournés vers la consommation de produits locaux et bio et les ventes se sont globalement maintenues. Les agriculteurs qui de plus en plus dans l'Yonne se convertissent au bio.

Joseph Morin propose des fruits et légumes de saison qu'il produit, mais fait aussi de la revente d'autre produits Bio
Joseph Morin propose des fruits et légumes de saison qu'il produit, mais fait aussi de la revente d'autre produits Bio © Radio France - Thierry Chareyre

Quelles perspectives pour les agriculteurs bio de l'Yonne ? Après la hausse des ventes de produits locaux lors du confinement, la plupart des consommateurs ont continué à acheter des produits "made in Yonne". Des agriculteurs bio qui subissent, eux aussi, les conséquences de la sécheresse.  Julien Bourgeois est agriculteur en Puisaye et président du Groupement des agro-biologistes de l'Yonne (GABY)

On a beaucoup parlé, pendant le confinement, des consommateurs qui se ruaient sur les produits locaux et les produits bio, est-ce que ce phénomène se poursuit aujourd'hui ?

Oui on a noté un gros effort pendant le confinement et notamment autour de la vente directe. Il se trouve que beaucoup de producteurs bio sont en vente directe donc c'était bon pour nous. Et même si aujourd'hui ça s'est calmé, on note toujours une hausse de la demande. Elle est allée jusqu'à 30 à 40% entre mars et juillet et depuis, on observe un tassement mais une part de progression restera. 

Dans ce contexte, est-ce que les agriculteurs de l'Yonne sont toujours aussi nombreux à passer en bio ?

Les derniers chiffres datent de 2019 et ils confirment une tendance lourde depuis quatre ou cinq ans : des niveaux records de conversion car la bio connait un essor important. Aujourd'hui, 10% des agriculteurs de l'Yonne font du bio alors qu'avant , c'était une niche ! Donc nous constatons un phénomène durable d'autant que le gouvernement encourage aussi à renforcer la part du bio dans la restauration collective et  auprès des consommateurs. 

Malgré tout, cette année a été compliquée à cause de la sécheresse. Les agriculteurs bio ont-ils souffert autant que leurs collègues qui font du "conventionnel" ? 

Oui indéniablement, nous sommes comme tous les agriculteurs,  après trois années sans pluie, nous essayons d'être autonomes sur nos fermes mais pour les éleveurs comme moi, il y a eu un problème de fourrage. Là, depuis août, j'ai du distribuer du foin à mes vaches et donc j'attaque mes stocks de fourrage d'hiver. Pour les céréaliers, on constate un problème général de rendement avec -30% en moyenne par rapport à ce qui était attendu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess