Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : le coco de Paimpol se cherche un nouveau souffle

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Confrontés à leur pire récolte depuis dix ans, les producteurs de coco de Paimpol veulent diversifier les débouchés de leur produit, et séduire les jeunes consommateurs.

Récolte du coco de Paimpol (image d'illustration).
Récolte du coco de Paimpol (image d'illustration). © Maxppp - Philippe RENAULT

La période n'est pas à la fête pour les producteurs de coco de Paimpol. "Nous avons produit 4.300 tonnes de coco cette année, c'est le plus faible tonnage depuis dix ans", détaille Hubert Jacob, président du syndicat de défense de l'AOP coco de Paimpol qui réunit 147 producteurs. 

Plusieurs raisons expliquent cette faible récolte : un nombre de producteurs en baisse chaque année, un produit peu rémunérateur, des parasites qui s'attaquent aux semis, et une saison 2020 interrompue par la tempête Alex

Une vente en surgelé en supermarché

Le syndicat de défense de l'AOP coco de Paimpol ne baisse pour autant pas les bras. "C'est un produit d'excellente qualité, et ce n'est pas chauvin de le dire", rappelle son président Hubert Jacob. "C'est une légumineuse à la mode, qui peut séduire les plus jeunes." Le coco jouit d'une bonne notoriété, il faut maintenant convaincre les consommateurs de le tester, selon le président du syndicat. 

Mais pour cela, il faut diversifier le produit, qui ne se trouve actuellement qu'en frais, à écosser soi-même. "Pour la première fois, nous allons lancer une vente de cocos de Paimpol surgelés en supermarché dans une quinzaine de jours", annonce Hubert Jacob. "Plusieurs artisans commencent aussi à le transformer en bocaux." Le syndicat va également ouvrir un magasin dédié au coco à Paimpol cet été. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess