Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : le vignoble Saint-Émilion s'équipe d'un nouveau système de lutte contre la grêle

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Le Conseil des Vins de Saint-Émilion (Gironde) a voté, le 27 janvier, l'installation dans le vignoble d'un nouveau système de lutte contre la grêle. Il repose sur l'utilisation de sel pour la transformer en pluie, la rendant inoffensive pour les vignes.

Vignes abîmées par la grêle (illustration)
Vignes abîmées par la grêle (illustration) © Maxppp - SEBASTIEN LAPEYRERE

Neutraliser la grêle avant qu'elle n'abîme les vignes. C'est l'objectif d'un nouveau système perfectionné dont vont se doter 900 vignerons en appellation Saint-Émilion. Élaboré avec la société SELERYS et voté par le Conseil des Vins de Saint-Émilion le 27 janvier, il doit permettre de protéger 7 500 hectares de vignes. 

Ce système repose sur un radar, installé au cœur du vignoble Saint-Émilion, à Saint-Christophe-des-Bardes. Lorsqu'un orage est à 30 kilomètres des vignes, ce radar analyse s'il risque d'être chargé en grêle. Si oui, il prévient les vignerons qui peuvent, à l'aide de leur téléphone, tirer des ballons gonflés à l'hélium lorsque les nuages sont à sept kilomètres de leurs terres.

Du sel pour transformer la grêle en pluie 

Ces ballons, abrités dans 37 containers répartis sur l'ensemble du vignoble Saint-Émilion, éclatent ensuite dans les nuages et libèrent du sel. C'est ce sel qui permet de faire fondre la grêle pour la transformer en pluie, afin qu'elle devienne inoffensive pour les vignes. 

Le système, dont l'efficacité est estimée à 70%, doit commencer à être installé en juin 2021. Il va coûter 1,3 million d'euros. Chaque vigneron paiera une cotisation annuelle, entre 43 et 205 euros, selon l'appellation de son château (Lussac, Puisseguin ou Saint-Emilion Grand Cru) pour le payer. 

Retrouvez la nouvelle éco tous les matins sur France Bleu Gironde, à 7h17. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess