Agriculture – Pêche

La percée du Vin Jaune s'offre une pause en 2017 dans le Jura pour mieux repartir en 2018

Par Christophe Beck, France Bleu Besançon mardi 19 janvier 2016 à 12:19

Percée du Vin Jaune
Percée du Vin Jaune © Maxppp

Les ambassadeurs du Vin Jaune ont tranché ce lundi. Après la 20ème édition dans trois semaines à Lons le Saunier, l'édition 2017 est sacrifiée pour repenser l’événement qui mobilise chaque année 700 bénévoles pour 40 000 visiteurs.

Après 20 années, la pause s'impose. Car la percée du Vin Jaune nécessite une année pleine de préparation. Impossible d'organiser une Percée en même temps qu'on réfléchit au concept de ce grand rassemblement populaire.

"Pendant vingt ans, depuis la première année en 1997, on est resté sur le même moule", dit Jean-Yves Vapillon, président de la Percée 2016. "Sans jamais s'interroger sur le concept. Il ne s'agit pas de remettre en cause le fonctionnement de cette percée, mais de faire une synthèse sur ce qui fonctionnement et toiletter le reste".

Dès le lendemain de la 20ème percée qui se tiendra les 6 et 7 février à Lons le Saunier, des groupes de travail seront mis sur pied pour constituer des états généraux de la Percée.

Une grande majorité des ambassadeurs ont opté pour cette pause qui permettra d'offrir un nouveau souffle à cet événement qui nécessite la mobilisation de 700 bénévoles.

Christophe Menozzi, maître sommelier de France, milite pour qu'on adosse à cette Percée un grand salon des vins comme ça se pratique dans nombreux vignobles. "Aujourd'hui, le Jura a une image de marque à travers le monde qui est colossale. Donc aujourd'hui, elle mérite vraiment d'avoir en plus un salon professionnel". 

Percée du Vin Jaune  - Maxppp
Percée du Vin Jaune © Maxppp

Partager sur :