Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La préfecture de l'Hérault interdit la vente et la consommation des moules de l'étang de Thau

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

La récolte et la consommation des moules de l'étang de Thau sont interdites par le préfet de l'Hérault. Les huîtres ne sont pas concernées par ces restrictions.

La préfecture de l'Hérault interdit la récolte et la consommation des coquillages de l'étang de Thau sauf les huîtres.
La préfecture de l'Hérault interdit la récolte et la consommation des coquillages de l'étang de Thau sauf les huîtres. © Radio France - Jean-Marc Lallemand

Le préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, a décidé par arrêté de suspendre la pêche, le ramassage, la commercialisation et la consommation de tous les coquillages de l'étang de Thau à l'exception des huîtres. Cette décision fait suite aux résultats parus ce vendredi des recherches de toxines réalisées dans le cadre du réseau REPHYTOX sur les moules et les huîtres de la zone "34.39". 

La pêche récréative et professionnelle est suspendue ainsi que le ramassage, le transport, la purification, l'expédition, la distribution et la commercialisation en vue de la consommation de tous les coquillages des zones de l'étang de Thau à l'exception des huîtres qui n'ont pas montré une contamination, selon le communiqué de la préfecture.

Les huîtres qui proviennent de l'étang de Thau et les autres types de coquillages récoltés avant le 10 mai 2021 ne sont pas soumis à cette mesure de restriction.

Bien que très rare sur la lagune de Thau, le Dinophysis est l’espèce toxique la plus répandue en Europe. C’est pourquoi les zones de production conchylicoles font l’objet d’analyses tout au long de l’année par les services de l’état et les laboratoires agréés. Selon le CRCM, le Comité régional conchylicole de Méditerranée, ce phénomène passager disparaîtra naturellement dans les jours ou semaines à venir et n'est pas lié aux fortes pluies du début de semaine.

Afin de garantir la santé des consommateurs, les producteurs sont équipés depuis le début des années 2000 de bassins dans lesquels les coquillages sont protégés des contaminations extérieures. Ce qui permet aux clients de trouver malgré tout des coquillages non contaminés. Des analyses en laboratoire réalisées par les professionnels permettent de confirmer la qualité sanitaire des coquillages commercialisés. 

Les personnes qui ont consommé des coquillages provenant de ces zones et qui présentent des troubles digestifs ou des symptômes neurologiques doivent se rapprocher de leur médecin.

Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (végétaux microscopiques).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess