Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La production de lait en baisse à cause de la sécheresse et des fortes chaleurs

-
Par , France Bleu Berry

Depuis le début de l'été, les températures sont élevées en Berry. Et ça n'est pas sans conséquence pour les vaches : elles produisent moins de lait, notamment en période de canicule. Et elles doivent déjà être nourries en prélevant dans les stocks de fourrages pour l'hiver.

Les vaches souffrent aussi de la chaleur.
Les vaches souffrent aussi de la chaleur. © Radio France - -

Sazeray, France

Tout le monde souffre de la chaleur. La nature, les êtres humains et les animaux. Dans l'exploitation de Charlie et Jérôme Chaumette, à Sazeray, les 60 vaches cherchent l'ombre en ce moment pour éviter les températures élevées. "Quand il fait chaud, les vaches tremblent quand on se met à les traire. C'est impressionnant. Elles sont vraiment mal. _On perd jusqu'à 500 litres de lait à chaque ramassage, c'est entre 20 et 30% de moins que d'habitude_. C'est forcément une perte financière", déplore Charlie Chaumette.

L'autre conséquence de la sécheresse, c'est que l'herbe ne repousse pas dans les prés. Il faut donc déjà prélever dans les stocks de fourrage prévus pour l'hiver. Du jamais vu début août. Le hangar de Charlie Chaumette, où il entrepose les bottes de foin, est loin d'être plein. "Il nous manque au moins 100 bottes. On doit déjà leur donner du fourrage d'hiver plutôt que de les laisser manger le peu qu'il y a dans les champs", souligne Charlie Chaumette.

Il va donc falloir rationner les vivres pour les animaux. Deux solutions existent : racheter du foin mais c'est un budget supplémentaire et imprévu ou alors vendre des bêtes. À contre-cœur, c'est ce que va faire Jérôme Chaumette. "Je vais vendre 7 ou 8 vaches. C'est dommage, ça nous fait des animaux en moins et donc du lait en moins. Mais ça fait des bouches à nourrir en moins, donc ça nous soulage", explique l'éleveur.

Choix de la station

France Bleu