Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La production de pomme de terre en Normandie peu satisfaisante cette année

mercredi 24 octobre 2018 à 5:01 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Plus que quelques jours de récolte de la pomme de terre en Normandie. Cette année, en raison des orages du printemps et de la chaleur cet été, certaines variétés sont plus petites que prévues. Les producteurs observent une perte de rendement plus ou moins importante en fonction de leurs contrats.

Sur l'exploitation de Patrick Lecarpentier, 4 000 tonnes de pomme de terre sont produite chaque année à destination du monde entier
Sur l'exploitation de Patrick Lecarpentier, 4 000 tonnes de pomme de terre sont produite chaque année à destination du monde entier © Radio France - Amélie Bonté

Saint-Jouin-Bruneval, France

Derniers jours de récolte de la pomme de terre en Normandie ! Et la saison fût compliquée... Compliquée en raison des conditions météos : des orages au printemps, parfois très localisés, une chaleur exceptionnelle cet été et jusqu'à récemment, en plein mois d'octobre. Tout ça donne : des pommes de terre qui ne savent plus trop comment pousser ! Certaines variétés sont plus petites que prévue. La saison des producteurs n'a pas été simple...

"Il faut savoir perdre ce que l'on espère gagner"

L'exploitation de Patrick Lecarpentier et ses fils, c'est 75 hectares de pomme de terre à perte de vue et de grands hangars réfrigérés, remplis de caisses en bois, où l'odeur de terre règne. La production ici c'est 4 000 tonnes par an, principal client l'Espagne, Portugal, le pays de l'Est, Dubaï et la France qui exige un calibre de 40 mm pour ces patates. Cette année, Patrick Lecarpentier a dû jongler entre les clients.

"Des pommes de terre plus petites pour certaines, malformées pour d'autres"

Des orages localisés au printemps, de la chaleur cet été et un été indien, certaines pomme de terre ont donc commencé à faire leur peau en avril, puis stoppé par la chaleur de juillet-août, la peau s'est abîmée et reconstituée un peu plus tard. L'arrachage de la pomme de terre, c'est donc tout un art avec une météo aléatoire.

On ne doit pas arracher une pomme de terre à moins de 10°, à 20° on devrait arrêter d'arracher"

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté

Pour nous, ce sera une année moyenne, ce sont les aléas du métier"

Patrick Lecarpentier s'en sortira cette année... En revanche pour certains de ses collègues, qui avaient passés des contrats précis en terme de taille et de quantité sur leurs marchandises, l'année a pu être catastrophique...

Pour les agriculteurs qui ont contractualisé leur marchandise, ils ont un prix fixe, pour eux c'est une catastrophe cette année"

ECOUTEZ Patrick Lecarpentier, producteur de pomme de terre à Saint-Jouin-Bruneval

La Normandie est la 4 ème région de France productrice de pomme de terre. Les Hauts-de-France sont numéro 1 avec 50% de la production française!