Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La récolte de maïs à l'arrêt en Béarn et en Bigorre à cause de la pluie

-
Par , France Bleu Béarn

En une semaine, il est tombé plus de pluie qu'en un mois en Béarn et en Bigorre. La récolte de maïs, qui avait commencé pour certains exploitants, s'est arrêtée brusquement. Et personne ne sait quand elle reprendra.

La tempête Amélie a d'abord couché le maïs.
La tempête Amélie a d'abord couché le maïs. © Radio France - Suzanne Shojaei

Sauvagnon, France

Jean-Marc Grandeur observe son maïs avec désolation. "Tout ce que vous voyez par terre, c'est la tempête Amélie qui l'a provoqué", explique-t-il en montrant le maïs couché. Nous sommes sur la commune de Sauvagnon, près de l'aéroport de Pau. À présent, c'est la pluie qui rend la vie des producteurs impossible. "La plante est fragilisée, les moisissures vont se former." En une semaine, il est tombé plus de pluie qu'en un mois en Béarn et en Bigorre.

"On n'était pas habitué à avoir une si longue période de pluie" - Jean-Marc Grandeur, exploitant

Jean-Marc Grandeur ne peut pas encore estimer les pertes. Comme ses collègues, il n'a aucune idée de la date à laquelle il pourra reprendre sa récolte

Le producteur craint aussi pour ses terres. "À un moment, on va être obligé de circuler pour reprendre la récolte. Mais on ne sait pas dans quel état on va trouver le sol. Tout ce qu'on a fait pour améliorer sa qualité sera perdu, avec le poids des machines." 

L'année était exceptionnelle

Les intempéries laissent un goût amer, car les récoltes devaient être très bonnes, voire "exceptionnelles", selon l'Association générale des producteurs de maïs (AGPM). "Mais il reste aujourd'hui 40% des maïs à récolter sur le Béarn et la Bigorre", note le secrétaire général Franck Laborde.

"Sur ce qui reste à récolter, les pertes de rendement pourraient être de l'ordre de 20%." - Franck Laborde

"L'eau s'infiltre dans les grains, ce qui les fait pourrir. " - Patrice Mahieu

Les experts commencent déjà à circuler pour constater les dégâts. "Même si certains lots de maïs peuvent être récoltés, il n'est pas certain que les acheteurs les acceptent, à cause de leur qualité", explique Patrice Mahieu, agronome à la Chambre d'agriculture. "Il est déjà arrivé que les récoltes se fassent en décembre. Cette année, c'est bien parti pour. Mais ça n'est jamais bon."

Les prévisions de Météo France ne sont pas bonnes non plus pour les prochains jours

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu