Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche
Dossier : La sécheresse en Creuse

La récolte de maïs fourrage est mauvaise cette année en Creuse à cause de la sécheresse

-
Par , France Bleu Creuse

La récolte du maïs fourrager a commencé et elle n'est pas bonne du tout cette année en Creuse à cause de la sécheresse.

Maïs sur la commune creusoise de Vieilleville à la mi-septembre 2019
Maïs sur la commune creusoise de Vieilleville à la mi-septembre 2019 © Radio France - Olivier Estran

Chambon-sur-Voueize, France

Quand les conditions météorologiques sont bonnes, les plants de maïs dépassent facilement la hauteur d'un homme. Cette année, dans certains secteurs de Creuse, les champs font à peine un mètre de haut. La récolte du maïs fourrage est mauvaise en Creuse, cette année encore. 50% de rendement, parfois moins. Sur les parcelles les moins arrosées, les plants ne produisent pas de grains, ou très peu. Pour les éleveurs, le maïs est pourtant très important car après avoir fermenté en silo, il sert à nourrir les bêtes en hiver, en complément du foin. 

Les éleveurs creusois vont donc être courts en fourrage cet hiver, après une saison froide 2018-2019 qui avait déjà été difficile. Il n'y a plus rien à manger dans les prairies depuis plusieurs semaines et nombre d'éleveurs ont commencé à les nourrir avec le foin qui est censé servir beaucoup plus tard. 

Réduire l'activité ?

Jean-François Aucouturier est vice-président de la FDSEA de la Creuse. Pour nourrir son troupeau de 135 vaches, il fait pousser du maïs à Chambon-sur-Voueize. Un secteur qui est touché par la sécheresse depuis 5 ans maintenant. Il estime que son maïs va donner la moitié du rendement qu'on peut attendre quand les conditions météo sont moyennes

L'éleveur ne peut plus travailler comme avant, il a du s'adapter : "j'ai réussi à vendre quelques vaches pour décharger l'exploitation. Les broutards vont partir sans être engraissé et je pense qu'on va faire partir les femelles sans les engraisser. Ça fait 4 ans que je les engraisse plus depuis la sécheresse de 2015. Depuis on a jamais réussi à reconstituer de stock. On baisse notre chiffre d'affaire, mais de toute façon, les engraisser quand on a pas la ressource produite et qu'il faut acheter le fourrage, ça n'apporte pas de revenu supplémentaire". 

Devant la baisse cette baisse de rendement du maïs, mais aussi du foin, Jean-François Aucouturier a vendu une quinzaine de vaches pour réduire son activité. L'année prochaine il replantera pourtant du maïs car "malgré tout, ça reste une plante qui donne une production, même s'il manque énormément d'eau. Ça donne un petit quelque chose, alors que le reste, y a rien". 

Choix de la station

France Bleu