Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

PHOTOS - La récolte des asperges bat son plein dans le Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

C'est le légume de printemps par excellence : l'asperge a fait son apparition sur les marchés depuis quelques semaines. À Aigues-Mortes (Gard), ils sont une petite dizaine de producteurs à en sortir chaque jour plusieurs centaines de kilos. Parmi eux, Serge Amouroux, producteur depuis 40 ans.

Les asperges sont triées et conditionnées avant d'être commercialisées
Les asperges sont triées et conditionnées avant d'être commercialisées © Radio France - Sylvie Duchesne

Aigues-Mortes, France

La production de l'asperge ne dure que quelques mois. À Aigues-Mortes, elle a démarré mi-mars. Elle s'achèvera fin mai. Serge Amouroux sait de quoi il parle : ça fait 40 ans qu'il en produit. Elles sont commercialisées par la coopérative Fruidoc située à Saint-Just dans l'Hérault, sous le nom de "Célestine" pour les blanches, "Sauvageonne" pour les vertes. Une quinzaine de personnes les cueillent chaque jour et une douzaine les conditionnent et les emballent. Plusieurs centaines de kilos sont récoltés chaque jour, une tonne quand les conditions météo sont au beau fixe. 

"L'asperge verte et l'asperge blanche sont cultivées de manière diffèrente : pour faire de la blanche, on fait des buttes. L'asperge, tant qu'elle ne sort pas de la butte, elle reste blanche. Dès qu'on voit la pointe apparaitre, on la cueille avec une gouge. Pour la verte, on laisse la culture à plat. On laisse pousser l'asperge et quand elle a la longueur voulue, on la ramasse au couteau", explique Serge Amouroux. Pour ramasser 10 kilos d'asperges, il faut plus d'une heure de travail, d'où son prix, élevé. 

Serge Amouroux est producteur d'asperges depuis 40 ans

L'asperge doit être vendue à peine cueillie

Une fois l'asperge cueillie, elle est lavée, triée en fonction de sa catégorie (il en existe 13 en fonction de la taille, du calibre et de la couleur) et conditionnée en cagettes avant d'être acheminée vers la coopérative Cofruidoc de Saint-Just. Elle sont ensuite vendues sur les marchés. Serge Amouroux fait également de la vente directe.

Reportage chez Serge Amouroux à Aigues-Mortes

Des fibres et de l'eau

Depuis quelques années, l'asperge gardoise doit faire face à la concurrence étrangère. L'Espagne bien sûr, mais également  l'Allemagne, la Belgique et la Hollande en raison du changement climatique. 

Serge Amouroux - Radio France
Serge Amouroux © Radio France - Sylvie Duchesne
Les Gardois préfèrent l'asperge verte - Radio France
Les Gardois préfèrent l'asperge verte © Radio France - Sylvie Duchesne
Les asperges sont triées à la main - Radio France
Les asperges sont triées à la main © Radio France - Sylvie Duchesne