Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La récolte du raifort a commencé dans le Bas-Rhin

mercredi 1 novembre 2017 à 18:24 Par Olivia Chandioux, France Bleu Alsace

On l'appelle le piment alsacien. Le raifort est récolté en ce moment et ce jusqu'au mois de janvier. Dans le Bas-Rhin, on compte encore une petite vingtaine de producteurs de cette plante cultivée pour ses racines utilisées comme condiment.

Le Bas-Rhin est le seul département français à produire du raifort.
Le Bas-Rhin est le seul département français à produire du raifort. © Radio France - Olivia Chandioux

Surbourg, France

La récolte du raifort a commencé en ce début du mois de novembre. une récolte qui s'étale sur trois mois, jusqu'en janvier. Le Bas-Rhin est le seul département français à produire du raifort, et on compte moins d'une vingtaine de producteurs.Christophe Scharrenberger est le président de la coopérative Alsace Raifort. La fameuse racine, il la cultive sur trois hectares à Surbourg près d'Haguenau. Sous un hangar dans sa ferme, on trouve un camion benne rempli de milliers de racines de raifort.

En moyenne, il faut compter entre 600 et 800 heures de travail pour un hectare de raifort." Christophe Scharrenberger, producteur de raifort

Une culture qui demande pas mal d'huile de coude c'est ce qu'il explique : "C'est une plante qui consomme beaucoup de main d'oeuvre car il y a un gros travail manuel à faire. En moyenne, il faut compter entre 600 et 800 heures de travail pour un hectare de raifort. Pour la récolte, une machine soulève les racines mais on les ramasse à la main, ensuite on les trie et on les livre dans des sacs de 25 kilos."

Christophe Scharrenberger récolte en moyenne une vingtaine de tonnes de raifort par an. - Radio France
Christophe Scharrenberger récolte en moyenne une vingtaine de tonnes de raifort par an. © Radio France - Olivia Chandioux

A la fin de la récolte, Christophe Scharrenberger aura ramassé plus de 20 tonnes de raifort. La précieuse racine est ensuite transformée par l'entreprise Raifalsa, avant de se retrouver dans les rayons des magasins. Mais le piment alsacien a du mal à franchir les frontières du Grand Est : "Le raifort est essentiellement consommé en Alsace et en Moselle, mais pas dans le reste de la France. Le problème c'est que les jeunes générations connaissent le wasabi parce que c'est vert, c'est marrant, c'est dans un tube. Mais ce qu'ils ne savent pas c'est que le wasabi consommé en France est fait à partir de raifort."

Le raifort est riche en vitamines C, et en antioxydants. - Radio France
Le raifort est riche en vitamines C, et en antioxydants. © Radio France - Olivia Chandioux

Mais pour le producteur, les connaisseurs préfèrent quand même le bon vieux raifort alsacien : "Ca se mange nature, avec un pot-au-feu, ou de la choucroute. Bref, c'est délicieux ! Et je lance un appel pour que les gens se mettent à consommer du raifort alsacien, ce qui nous permettrait à nous producteur de continuer à cultiver cette plante typiquement de chez nous." Le raifort a aussi beaucoup de vertus. Il est riche en vitamines C, et en antioxydants.