Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La récolte du tabac mobilise une centaine d'exploitants alsaciens

jeudi 2 août 2018 à 19:05 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

La récolte du tabac bat son plein en Alsace. Elle a démarré courant juillet, elle doit durer encore plusieurs semaines, voire jusqu'à la mi-octobre pour la récolte mécanisée. La région produit 2.500 tonnes de tabac de Virginie chaque année, un tabac léger apprécié par les adeptes de la chicha.

Huit jours de four et les feuilles de tabac passent du vert au jaune
Huit jours de four et les feuilles de tabac passent du vert au jaune © Radio France - Corinne Fugler

Hilsenheim, France

La collecte du tabac a débuté vers le 10 juillet. Elle s'achèvera début septembre pour la collecte à la main, gourmande en saisonniers, des saisonniers qui sont souvent des étudiants. La récolte se poursuivra jusqu'à la mi-octobre pour la récolte mécanisée.  

En Alsace, seuls 20% des plants de tabac sont collectés manuellement, un geste technique qui est pourtant un gage de qualité. A Hilsenheim, près de Benfeld, dans le Ried, Eric Schaeffer et son frère Marc cultivent quatre hectares de tabac. Ils emploient actuellement sept saisonniers pour cueillir le tabac à la main, le matin, avant les grosses chaleurs. Ils se font aider par leurs proches pour enfourner et trier la production. 

Eric Schaeffer surveille attentivement le séchage de sa production

Cette méthode traditionnelle, "c'est ce qu'il y a de mieux pour préserver la qualité", assure Eric Schaeffer, "c'est ce qui fait qu'on a encore de beaux résultats à la fin pour arriver à tirer les meilleurs prix!"

Dans les narguilés du Caire, du tabac alsacien!

Le tabac de Virginie produit en Alsace, léger, faible en nicotine, est très apprécié des fumeurs de chicha. Pour obtenir ces tabacs légers, "il faut qu'ils poussent vite", explique Eric Schaeffer. "Chez nous, au printemps, ils démarrent bien, c'est ce qui font que ce sont des tabacs recherchés!"

Eric Schaeffer privilégie la récolte à la main

Actuellement Eric Schaeffer surveille attentivement ses fours et le séchage des feuilles de tabac - Radio France
Actuellement Eric Schaeffer surveille attentivement ses fours et le séchage des feuilles de tabac © Radio France - Corinne Fugler

Le Bas-Rhin, premier producteur français de tabac

En une trentaine d'années, la surface consacrée au tabac a été divisée par deux en Alsace. On compte toujours près de 80 producteurs de tabac dans la région. Ils exploitent près de 700 hectares, essentiellement dédiés au tabac de Virginie, utilisé dans le Maghreb et le Moyen-Orient pour alimenter les narguilés, chichas et autres pipes à eau. L'Alsace produit en tout 2.500 tonnes de tabac de Virginie chaque année ainsi que 70 tonnes de "Burley". C'est un cinquième de la production française. Le Bas-Rhin est d'ailleurs le premier département producteur de tabac en France.