Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

La récolte des bluets s'annonce exceptionnelle dans les Vosges

Beau temps et précipitations pluvieuses ces derniers jours. Les bluets vosgiens ont bien profité de la période de confinement. Coup d'envoi de la récolte ce week-end, avec un peu d'avance sur le calendrier. Le cru 2020 s'annonce sous les meilleurs auspices.

Vincent Bruno producteur de bluets bio à Rupt-Sur-Moselle
Vincent Bruno producteur de bluets bio à Rupt-Sur-Moselle © Radio France - Hervé Toutain

Sous le filet noir qui protège les bluets de l'appétit vorace des oiseaux, les branches ploient sous l'abondance des fruits. La couleur veloutée et la rondeur des bluets laissent présager une récolte exceptionnelle. "A 5 kilos par arbuste, on parle de bonne année, à 7 ou 8 kilos d'une saison exceptionnelle et là on y est sûrement" se félicite Vincent Bruno.  

Une vingtaine de saisonniers recrutés localement

Le jeune exploitant cultive 2 hectares de bluets bio, soit 3000 arbustes à Rupt-Sur-Moselle depuis 2015. La cueillette commence dès ce vendredi 26 juin. Une vingtaine de saisonniers recrutés localement sont mobilisés. Pour respecter la distanciation physique, "il n'y aura qu'un seul récoltant par rangée" souligne Vincent Bruno.

Le réseau de distribution est bien rôdé. Les 2/3 de la récolte sont vendus en grande surface à proximité. Le reste va aux particuliers en vente directe à l'exploitation ou auprès des restaurateurs des boulangers et épiciers locaux. Et comme la quantité sera au rendez-vous, les prix resteront stable. Comptez 4 euros la barquette de 500 grammes en vente directe. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu