Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La relance éco : une année exceptionnelle en vue pour les apiculteurs de Drôme et d'Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les conditions météo ont été excellentes pendant l'hiver et pour ce début de printemps. Tous les indicateurs sont au vert, notamment pour le miel de lavande, produit phare des apiculteurs drômois et ardéchois.

La saison dernière dernière, les conditions météo ont été très mauvaises
La saison dernière dernière, les conditions météo ont été très mauvaises © Maxppp - Christophe CHAVIGNAUD - PHOTOPQR/NICE MATIN

L'année dernière, les apiculteurs du syndicat de l'Abeille ardéchoise et drômoise ont vécu une année catastrophique. Cette année, la récolte s'annonce plus prometteuse. Les conditions météorologiques ont été très bonnes. L'hiver a été doux et le printemps aussi. Les fleurs ont pu se développer et les petites colonies d'abeilles se remettent de la saison précédente. "L'année dernière, nous avions beaucoup de gelées et les fleurs n'avaient produit aucun pollen. Cette année, la douceur de l'hiver et du printemps créé une forte différence", explique Frédéric Bourgeaud, le président du syndicat L'abeille de la Drôme et de l'Ardèche.

La saison démarre plus tardivement en Drôme et en Ardèche, avec un pic de production l'été pour le miel de lavande, et tous les indicateurs sont au vert pour l'instant, ce qui réjouit les apiculteurs. Frédéric Bourgeaud était invité de "la relance éco" ce lundi matin de France Bleu Drôme Ardèche :

Frédéric Bourgeaud, président de L'abeille de la Drôme et de l'Ardèche.

Le confinement n'a pas été un frein

Pendant le confinement, la très grande majorité des marchés ont été supprimés ou réduits. ''Au niveau financier, ça nous a fait deux mois sans rentrée d'argent, explique Frédéric Bourgeaud, mais pour le reste, nous n'avons pas été empêchés de travailler". Grâce à des autorisations de déplacement, les apiculteurs ont pu faire le tour de leurs ruches sans difficulté. "Il n'y avait personne sur les routes. La transhumance a même été facilitée".

Un miel au goût de confinement ?

L'absence d'activité humaine, pendant le confinement, et la baisse de la pollution ont-elles été bénéfiques aux abeilles ? Difficile à dire, pour Frédéric Bourgeaud. "C'est vrai qu'on a de belles colonies. Ce qui est remarquable, c'est que _les amateurs qui ont quelques ruches sédentaires ont rarement rentré du miel si tôt dans l'année_. Mais est-ce que ça vient de l'absence de l'activité humaine? Est-ce parce qu'il n'y avait pas d'avion, peu de circulation, les usines à l'arrêt? J'ai du mal à croire que sur un si court délais ça puisse avoir un impact". Et Frédéric Bourgeaud d'ajouter "mais si nous, humains, on a un si fort impact sur l'abeille... je ne veux pas être alarmiste, mais ce serait très grave !"

___________________________________________________
France Bleu Drôme Ardèche est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h16, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess