Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La saison des moissons a déjà débuté en Creuse

Par

C'est une des conséquences du temps sec et de la canicule du début de l'été, la récolte des céréales est en avance en Creuse. Une période de travail intense pour les agriculteurs et un moment important pour assurer l'alimentation des troupeaux.

La moissoneuse de "la Fursacoise" en action à Chamborand
La moissoneuse de "la Fursacoise" en action à Chamborand © Radio France - Olivier Estran

Il y'a le cliquetis de la roue dentée qui avale en douceur les épis, et le spectacle fascinant des tiges blondes qui se couchent sous la barre de coupe. Ambiance presque feutrée dans la cabine climatisée de la moissonneuse.

Publicité
Logo France Bleu

Eric Navarre pilote l'engin en souplesse: "__La chaleur a fait gagner quelque jours de maturité aux grains, mais la sécheresse n'est pas sans conséquences, le blé a beaucoup moins de protéines__, il est plus "léger", moins riche."

La grosse moissonneuse jaune est la propriété de "la Fursacoise", un groupement d'une quinzaine d'agriculteurs qui se partagent ce matériel. "Je fais encore plus gaffe de ne rien abîmer, sourit Eric Navarre,il faut éviter les pièges comme ce rocher là. Vous ne le voyez pas ? pas évident de les repérer , mais bon on essaye hein. " s’esclaffe-t-il en manœuvrant l'engin avec légèreté.

Aucun accroc au rendez-vous, mais un travail appliqué pour récolter les deux hectares de blé.

La moissonneuse sépare le grain de l'épi, et le blé coule dans la remorque © Radio France - Olivier Estran

Cette année, la paille aussi précieuse que le grain 

Au bout du champ, Raphaël Baraton assiste au déchargement du grain dans la remorque. "Avec les deux hectares, on va remplir cette benne de 14 tonnes" explique le jeune agriculteur.  

"Une partie du grain ira aux boulangers, mais la majorité de la récolte va servir à l'alimentation de mon troupeau.  J'ai 60 vaches limousines et 40 laitières. Je vais aussi garder toute la paille. Ça devient tellement précieux. Chaque année je dois en acheter une centaine de tonnes, et avec la sécheresse les cours ont flambé. Là ce sera toujours ça de moins à acheter."

Sur la moissonneuse, Eric Navarre repart pour un tour "On est partis pour des journées de 10 heures, on débute à 8h du matin pour s'arrêter vers 22 heures. La Fursacoise compte 150 hectares à moissonner. Ca représente 3 bonnes semaines de travail."

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu