Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La sécheresse de 2018 dans la Loire reconnue comme calamité agricole

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les éleveurs de la Loire touchés par la sécheresse à l'été et l'automne 2018 peuvent depuis le 1er avril monter leur dossier de demande d'indemnisation au titre des calamités agricoles. La reconnaissance arrive alors que certains agriculteurs redoutent déjà un nouvel épisode de sécheresse.

En raison de la sécheresse, de nombreux éleveurs ont du puiser très rapidement dans les stocks de fourrage bien avant l'hiver
En raison de la sécheresse, de nombreux éleveurs ont du puiser très rapidement dans les stocks de fourrage bien avant l'hiver © Radio France - Yves Renaud

Loire, France

L'état de calamité agricole est reconnu dans la Loire après la sécheresse de l'été et l'automne 2018. L'arrêté ministériel date du 11 mars, et les demandes d'indemnisation sont possibles depuis ce lundi 1er avril. La nouvelle arrive alors que certains agriculteurs ligériens craignent déjà un nouvel épisode de sécheresse, après un hiver et un début du printemps relativement secs. 

"On hésite à lâcher les animaux dehors parce qu'il n'y a pas d'herbe" - Gérard Gallot

"C'est un véritable sujet d'inquiétude", commente le président de la FDSEA de la Loire, Gérard Gallot. Il explique que la neige tombée cet hiver n'a pas suffi à "refaire les ressources en eau". Même s'il est encore tôt selon lui pour parler de sécheresse, il assure que "beaucoup d'éleveurs hésitent à lâcher les animaux dehors en ce moment parce qu'il n'y a pas d'herbe, en raison du manque d'eau". Ces inquiétudes font suite à une année 2018 marquée par un long épisode de sécheresse dans la Loire, à l'été et à l'automne. Une sécheresse suffisamment exceptionnelle pour que l'État la reconnaisse au titre des calamités agricoles. Les agriculteurs concernés ont jusqu'au 15 mai pour faire leur demande d'indemnisation. 

Près de 2.000 éleveurs de la Loire ont demandé une aide de la Région

Certains éleveurs de la Loire ont déjà reçu des aides financières en ce début d'année 2019 pour compenser les achats de fourrage imprévus l'été dernier... mais de la part du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes. La Région avait en effet annoncé fin novembre un fonds d'aide de 15 millions d'euros pour les agriculteurs touchés par la sécheresse, à hauteur de 2.000 euros maximum par exploitation. La campagne de dépôt des dossiers s'est terminée mi-mars : plus de 14.000 demandes ont été faites par les éleveurs de la région, dont près de 2.000 dans la Loire.

La Haute-Loire aussi a demandé la reconnaissance de calamité agricole pour la sécheresse 2018. La décision est attendue à la mi-avril.