Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTE - Sécheresse : 76 départements en alerte, les conséquences de plus en plus visibles

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

76 départements sont concernés par des mesures de restriction d'eau en raison de la sécheresse, selon le site gouvernemental Propluvia. Les difficultés se font ressentir sur tout le territoire.

76 départements sont concernés par des mesures de restrictions d'eau.
76 départements sont concernés par des mesures de restrictions d'eau. © Maxppp - Jean-Luc Flémal

La sécheresse gagne la majeure partie du pays, avec 76 départements soumis à des restrictions d'eau selon le site gouvernemental Propulvia, mis à jour à minuit. 15 départements sont toujours en vigilance rouge canicule par Météo France, 53 en vigilance orange. Premiers concernés, les agriculteurs tirent la sonnette d'alarme. La présidente le la Fédération nationale des syndicats d'exploitants (FSNEA) Christiane Lambert était l'invitée de la matinale de France Inter ce mardi matin : "Tous les agriculteurs qui ont des grandes cultures ont souffert, tous ceux qui ont des pâtures ont souffert, il y a une nécessité de réagir". Partout en France, les conséquences de cette sécheresse se multiplient. 

Les cours d'eau en souffrance

En Loire-Atlantique, les bancs de sable n'en finissent plus de s'élargir sur les bords de la Loire. A hauteur d'Ancenis-Saint-Géréon, il faut marcher plusieurs dizaines de mètres avant d'arriver jusqu'à l'eau. 

Les flaques de boue, complètement asséchées, se craquellent.
Les flaques de boue, complètement asséchées, se craquellent. © Radio France - Adèle Bossard

Autre signe de sécheresse, le "bouchon vaseux" de la Loire est visible jusqu'à Nantes. Il s'agit certes d'un phénomène naturel dans les estuaires où l'eau douce et salée se rencontrent, mais à cause du faible débit d'eau, ces sédiments remontent le fleuve jusqu'à l'agglomération nantaise.

Même chose dans l'Yonne, où le niveau de certains cours d'eau est cinq fois plus bas que la normale. De quoi modifier leur faune : si les pêcheurs ne constatent pas encore de surmortalité piscicole, certaines espèces sont en danger. A l'inverse, la hausse de la température de l'eau favorise la prolifération d'autres espèces, comme les silures, de plus en plus présents dans la région. 

Afin d'anticiper les risques pour les poissons, les pêcheurs du Doubs ont organisé une pêche de sauvetage près de Pontarlier. La rivière souffre également de sécheresse et met en danger toutes les espèces. Une tonne de poissons a pu être sauvée le 6 août dans les eaux du Doubs. 

Les cultures en danger

A partir de 30 degrés, l'herbe ne pousse plus. Dans la Creuse, les prairies sont arides et vont donc rester rases une bonne partie de l'été. Pour nourrir leurs cheptels, les éleveurs devront puiser dans leurs stocks hivernaux. 

En Dordogne, la plupart des cultures non-irriguées, soit 93% des cultures du département, sont en difficulté. Le mois de juillet sec et les restrictions de pompages auront un impact sur les rendements des cultures arboricoles et sur la production de foin pour les élevages. Toujours dans cette région, les producteurs de noix commencent aussi à souffrir. Sans pluie, les cerneaux ne pourront pas se fermer correctement. Les producteurs craignent de perdre une grosse partie de leurs noix, brûlées par le soleil. 

La terre aride chez Nicolas Delsuc, agriculteur à Nonnette et Varennes-sur-Usson
La terre aride chez Nicolas Delsuc, agriculteur à Nonnette et Varennes-sur-Usson © Radio France - Mickaël Chailloux

Les moissons ne sont pas bonnes non plus. En Auvergne par exemple, si le blé récolté est de bonne qualité, il est de faible rendement. Après trois ans de sécheresse, les céréaliers du Puy-de-Dôme et de l'Allier font grise mine

Les cultures souffrent aussi en ville : du côté de Nancy, le jardin botanique de Villers-les-Nancy perd chaque année des dizaines d'espèces à cause des épisodes successifs de sécheresse. 

Les risques d'incendie en hausse

Les pompiers sont en alerte dans la plupart des départements. Dans l'Indre par exemple, les interventions des pompiers se multiplient pour des départs de feu

Même chose dans la Vienne, où les pompiers sont passés en risque incendie très sévère. Avec les fortes chaleurs et les taux d’humidité très bas, le risque incendie est à son plus fort dans la région depuis près de dix ans. Les pompiers appellent à la plus grande prudence. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess