Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche DOSSIER : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

La spiruline, de l'or vert au pied du mont Ventoux

jeudi 10 mai 2018 à 6:02 Par Daniel Morin, France Bleu Vaucluse et France Bleu

C'est l'histoire d'une micro-algue bénéfique pour la santé et d'une reconversion professionnelle réussie. Benjamin Masson a tourné le dos à son premier métier, le journalisme agricole, pour se lancer dans la culture de la spiruline. Double défi réussi au pied du mont-Ventoux.

Dans la campagne de Pernes-les-Fontaines, la culture de spiruline dans les bassins
Dans la campagne de Pernes-les-Fontaines, la culture de spiruline dans les bassins © Radio France - Daniel Morin

Pernes-les-Fontaines, France

Pour résumer l'aventure qui l'a conduit à s'installer au pied du mont-Ventoux, l'ancien journaliste agricole devenu agriculteur a fait sienne cette devise : "brasser moins d'air et plus d'eau !" C'est ce que Benjamin Masson fait avec passion et énergie depuis déjà quelques années, dans sa serre au climat presque tropical, située dans la campagne de Pernes-les-Fontaines.

Retour sur une reconversion professionnelle riche d'espoir

Une micro algue très bonne pour la santé

A l'intérieur, trois grands bassins de 200 mètres carrés chacun, dans lesquels il cultive la spiruline, une micro algue alimentaire très concentrée en minéraux, en protéines et en vitamines, que l'on dit très bonne pour la santé. Elle est consommée sous forme de paillettes dans des boissons, des yaourts ou en salade, selon les goûts.

Benjamin Masson près de ses bassins en pleine production  - Radio France
Benjamin Masson près de ses bassins en pleine production © Radio France - Daniel Morin

Beaucoup de technique et d’innovation  

Dans une eau à 40° environ, la micro algue -venue d'un lac d'Ethiopie- se multiplie par deux tous les trois jours. Benjamin Masson récolte chaque jour un tiers de la spiruline qui pousse dans les bassins (10 kilos de spiruline pour 20 m3 d'eau.) Le processus est à la fois très technique et artisanal. L'eau des bassins est  pompée puis filtrée, la pâte verte qui s'en écoule est ensuite pressée, transformée en spaghettis, séchée et broyée. 

Visite guidée de la ferme à spiruline de Benjamin Masson

A peine filtrée et avant pressage, la spiruline sous forme de pâte  - Radio France
A peine filtrée et avant pressage, la spiruline sous forme de pâte © Radio France - Daniel Morin

Une "niche" agricole d'avenir 

Ainsi naît "La Spiruline du Ventoux" vendue sur internet ou sur les marchés de Pernes-les-Fontaines et de l'Isle-sur-la-Sorgue au prix moyen de 150 euros le kilo. "Un marché de niche" reconnait Benjamin Masson mais un marché en forte croissance. Benjamin Masson envisage d'ailleurs d'étendre sa ferme pour répondre à la forte demande. De quoi voir l'avenir... en vert !

"La Spiruline du Ventoux" conditionnée sur place  - Radio France
"La Spiruline du Ventoux" conditionnée sur place © Radio France - Daniel Morin