Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La traction animale en agriculture, une technique ancestrale qui revient au goût du jour en Corse

-
Par , , France Bleu RCFM, France Bleu

De plus en plus d'exploitants insulaires s'y intéressent, que ce soit en maraîchage ou en viticulture. Le Clos Culombu, près de Calvi, organisait ces derniers jours, des journées de formation en traction animale, à destination des professionnels. Reportage.

Le Clos Culombu, près de Calvi, organisait ces derniers jours, des journées de formation en traction animale, à destination des professionnels
Le Clos Culombu, près de Calvi, organisait ces derniers jours, des journées de formation en traction animale, à destination des professionnels © Radio France - Maxime Becmeur

A ce jour, dans toute la Corse, on ne compte pas plus de trois vignerons qui utilisent la pratique de la traction animale, mais d'autres commencent à leur emboîter le pas, car les gains sont multiples : respect de la terre et préservation des cultures

La traction animale séduit de nouveaux adeptes

On ne l'entend pas mais elle travaille dur... Bianca, mule de 500 kilos, fait office de maîtresse d'école durant la formation
On ne l'entend pas mais elle travaille dur... Bianca, mule de 500 kilos, fait office de maîtresse d'école durant la formation © Radio France - Maxime Becmeur

Remplacer le tracteur par le cheval, cela peut paraître un acte incongru pour un agriculteur en 2021. Et pourtant, la traction animale séduit aujourd'hui de nouveaux adeptes, que ce soit en maraîchage, en viticulture ou encore en production d'huiles essentielles. En fin de semaine dernière, c'est en Balagne, au Clos Culombu à Lumiu, que plusieurs exploitants ont pu bénéficier d'une formation à cette technique d'autrefois.

Reportage à Lumiu

En Corse, les agriculteurs, et notamment les jeunes agriculteurs installés en bio, sont de plus en plus nombreux à s'y intéresser
En Corse, les agriculteurs, et notamment les jeunes agriculteurs installés en bio, sont de plus en plus nombreux à s'y intéresser © Radio France - Maxime Becmeur

De nombreuses vertus

En Corse, les agriculteurs, et notamment les jeunes agriculteurs installés en bio, sont de plus en plus nombreux à s'y intéresser. Ils viennent y chercher une démarche plus vertueuse, plus naturelle, moins polluante et surtout plus respectueuse de la terre et des cultures. 

La traction animale : une démarche plus vertueuse, plus naturelle, moins polluante et surtout plus respectueuse de la terre et des cultures
La traction animale : une démarche plus vertueuse, plus naturelle, moins polluante et surtout plus respectueuse de la terre et des cultures © Radio France - Maxime Becmeur

L'un des formateurs, Baptiste Hérault, nous explique l'intérêt de la traction animale : "Déjà le coté plaisant pour le travail, après on ne tasse pas le sol avec un animal par rapport à un tracteur. Comme c’est un outil hyper polyvalent ça nous permet de faire des surfaces plus petites avec des variétés de légumes plus importantes et de changer d’outils assez facilement sur des structures à taille plus humaine c’est vraiment rentable. _Si on compte les investissements, c’est moins important que pour un tracteur également_, l’entretien si on a un peu de terrain pour le foin et les pâtures les coûts sont assez faibles. Au niveau écologique on a des actions sur le sol qui sont en capacité de travail des animaux, on va moins profond, on ne fait pas de laboure on revient sur des modèles orientés agroécologie pour éviter les problématiques qu’on peut retrouver notamment au niveau des vignes sur le tassement pour les sols."

Baptiste Hérault

Au Clos Culombu à Lumiu, plusieurs exploitants ont pu bénéficier d'une formation à cette technique d'autrefois
Au Clos Culombu à Lumiu, plusieurs exploitants ont pu bénéficier d'une formation à cette technique d'autrefois © Radio France - Maxime Becmeur
Choix de la station

À venir dansDanssecondess