Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La viande limousine à l'assaut de la Chine

-
Par , France Bleu Limousin

Quelques acteurs de la viande bovine, et notamment limousine, font partie de la délégation qui accompagne Emmanuel Macron en Chine jusqu'à ce mercredi. Leur objectif : exporter davantage de viande limousine vers l'Empire du Milieu.

Une vache limousine sur le salon de l'agriculture
Une vache limousine sur le salon de l'agriculture © Radio France - Antoine Balandra

Ils se sont greffés au voyage d'Emmanuel Macron en Chine. Certains acteurs de la race limousine tentent cette semaine de convaincre les décideurs chinois d'importer de la viande de notre région. Un marché ouvert depuis un peu plus d'un an avec la levée de l'embargo chinois sur le bœuf français, qui pourrait représenter des milliers de tonnes de viandes envoyés vers la Chine. 

Un marché haut de gamme pour 300 millions de Chinois

Actuellement, selon Jean- Baptiste Moreau, député de la Creuse, 2.000 tonnes de viande bovine ont été exportées vers la Chine cette année, un chiffre relativement bas. Et seules 260 tonnes sont de race limousine. Il y a donc encore tout un marché à conquérir pour les éleveurs de la région, et surtout il y a de la demande, selon Jean-Pierre Bonnet, éleveur à Château-Chervix et président de Limousin promotion. "Il y a environ 300 millions de Chinois qui vivent un peu à l'européenne et veulent manger à l'européenne. Si on parvient à toucher cette part-là de la population, ça pourrait représenter des milliers de tonnes de viande limousine"

Hors de question d'essayer de s'aligner sur les concurrents qui vendent à bas coût, comme l'Argentine par exemple : "On est sur du haut de gamme, et il y a de la demande. On va tenter d'exporter notre Label rouge". il va notamment rencontrer des dirigeants de "free trade zone", de grands supermarchés aux taxes abaissées. "La France n'est pas encore présente sur ces marchés-là". 

L'implantation de la race plus compliquée

Si l'exportation de la viande est en bonne voie, c'est plus compliqué pour l'implantation, c'est-à-dire envoyer des animaux vivants pour qu'ils se reproduisent directement sur place. En cause : des restrictions d'hygiène très sévères. Depuis environ six ans, les éleveurs ont envoyé des Limousines en Mongolie, en espérant pouvoir ensuite les envoyer en Chine ; pour le moment, pas de résultats. 

Comme pour l'exportation, l'implantation aurait pourtant des acquéreurs potentiels selon Jean-Marc Alibert, le président de France Limousin Sélection. "Il faut que les exigences d'hygiène soient levées pour mettre en place cette implantation, via des animaux vivants ou des embryons." Difficile pour le moment de savoir combien d'animaux pourraient être envoyés. 

Les éleveurs de Limousines espèrent pouvoir faire venir "quelques décideurs Chinois" au Congrès International Limousin l'année prochaine, afin de leur présenter la race sur place, et peut-être les convaincre de lever les restrictions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu