Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Lacoste abat les cèdres du Luberon

mercredi 29 mars 2017 à 7:00 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

La commune de Lacoste a sélectionné des cèdres de la crête du Petit Luberon pour les abattre. Le Vaucluse est le premier département producteur de cèdres de France. Pour valoriser localement cette essence exceptionnelle, les arbres sont triés pour être vendus en billes au bord de la route.

La forêt de cèdre de Lacoste
La forêt de cèdre de Lacoste - commune de Lacoste

Lacoste, France

L'Office national des forêts et la commune de Lacoste ont choisi les cèdres les plus intéressants à vendre sur la crête du Petit Luberon. Ils seront vendus à des scieries et des menuisiers de la région.

La démarche est originale car contrairement à l'habitude, les cèdres ne sont pas vendus sur pied. La mairie a financé l'abattage du bois pour ensuite sélectionner les plus belles pièces et ainsi augmenter les prix.

"Les cèdres sont sélectionnés sans impact sur le paysage. Celui qui est venu se promener l'an passé reviendra cet été sans voir la différence." Gilles Plauche, de l'ONF Lubéron

Les premiers cèdres ont été semés en 1860 avec des graines venus de l'Atlas. Aujourd'hui, c'est la troisième génération qui est abattue à Lacoste. Ces arbres d'une qualité exceptionnelle sont coupés (sans abatteuse) par des bûcherons de Caseneuve. Le Vaucluse est le premier département fournisseur de bois de cèdre de France.

Vendre en billes au bord de la route pour valoriser le cèdre du Luberon

Plutôt que de vendre 30 euros les cèdres sur pied, la mairie de Lacoste a choisi de payer l'abattage pour vendre les plus belles billes de cèdre au bord de la route entre 80 et 140 euros le mètre cube.

Gilles Plauche gère pour l'ONF l’exploitation de ces cèdres. Il préfère "valoriser autrement les cèdres que pour de la trituration pour de la pâte à papier. Nous ne travaillons qu'avec des entreprises locales". Les cèdres seront débités par la scierie de Villars et ensuite transformés en charpente, en plan de travail ou en lames de parquet ou de terrasse par des menuisiers de la région.

La demande existe réellement et génère une micro-filière, garantie d'un exploitation raisonné et durable de la forêt de cèdre.