Agriculture – Pêche

Lactalis demande l'évacuation du terrain occupé par les agriculteurs

Par Germain Treille, France Bleu Mayenne vendredi 26 août 2016 à 12:31 Mis à jour le vendredi 26 août 2016 à 15:26

Des banderoles sur les grilles de l'usine Lactalis à Laval
Des banderoles sur les grilles de l'usine Lactalis à Laval © Radio France

Pour le leader mondial des produits laitiers, le blocage de son siège nuit à son image et a conséquences économiques graves. Il a déposé un référé pour faire cesser cette opération.

Les évènements s'enchaînent très vite depuis l'échec des négociations dans la nuit de jeudi à vendredi. D'abord,  Lactalis a surpris tout le monde en faisant une proposition en signe d'apaisement probablement. Le groupe mayennais propose une hausse du prix de 15 euros à partir du 1er septembre soit 271 euros. Dans la foulée, la FDSEA de la Mayenne a estimé qu'il s'agissait de gesticulation et de manipulation : "Lactalis fait de la com', ils sont forts pour ça, c'est toujours en dessous des concurrents" écrit, sur twitter, le syndicat agricole. Les agriculteurs poursuivent le blocage du siège du géant laitier jusqu'à ce qu'ils gagnent la partie. Un blocage qui agace de plus en plus les dirigeants de Lactalis. Le groupe agro-industriel demande l'évacuation du rond-point, juste en face de son site, où sont installés depuis lundi soir des éleveurs venus du Grand Ouest et de Normandie. Il a déposé un référé. Le tribunal de Laval l'examinera aujourd'hui à 19 heures.

Partager sur :