Agriculture – Pêche

Lait : les producteurs indépendants et la Confédération Paysanne ne feront pas le siège de Lactalis

Par Germain Treille, France Bleu Mayenne vendredi 12 août 2016 à 17:00 Mis à jour le vendredi 12 août 2016 à 18:52

Les agriculteurs en colère contre Lactalis
Les agriculteurs en colère contre Lactalis © Radio France

L'APLI, l'association des producteurs de lait indépendants, et la Confédération Paysanne prennent le contre-pied de la FNSEA qui veut bloquer le site du groupe mayennais.

Oui, il y a une grave crise qui dure depuis plus d'un an. Oui, les agriculteurs n'en peuvent plus. Oui, c'est une toute une profession qui est menacée si rien n'est entrepris pour la sauver. Les trois organisations partagent le même constat mais n'ont pas les mêmes solutions pour sortir d'une situation explosive. La FNSEA cible Lactalis qui serait le principal responsable du marasme dans lequel se trouvent de nombreux producteurs. Le principal syndicat agricole appelle d'ailleurs ses membres à bloquer le site du groupe laitier, à Laval, à partir du dimanche 21 août. L'APLI et la Conf' Paysanne comprennent cette réaction de colère, de ras-le-bol.

Xavier Mézière, vice-président de l'APLI, exige une régulation européenne

Cela dit, elles estiment que s'attaquer seulement à Lactalis ne changera pas grand-chose aux problèmes. Le marché laitier, comme tout autre marché dans une société capitaliste, est globalisé. C'est donc à un autre niveau qu'il faut jouer selon les deux collectifs qui dénoncent, au passage, la surproduction de lait des pays du nord de l'Europe. Les producteurs indépendants et la Conf' Paysanne réclament donc une régulation et une harmonisation européenne des règles et des prix.