Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Landes : Agrocampus, le premier bâtiment d'Agrolandes, a été inauguré

-
Par , France Bleu Gascogne

Agrolandes, le futur technopôle de 84 hectares qui veut inventer l'agriculture du futur, se concrétise. Une première étape a été franchie ce lundi : l'inauguration d'Agrocampus. C'est là que vont travailler des entreprises spécialisées dans la recherche et l'innovation agricole et agro-alimentaire.

Agrocampus, le premier bâtiment d'Agrolandes, a été inauguré ce lundi.
Agrocampus, le premier bâtiment d'Agrolandes, a été inauguré ce lundi. © Radio France - Justine Hagard

Haut-Mauco, France

Le tout premier bâtiment d'Agrolandes - le futur technopôle qui veut inventer l'agriculture de demain - a été inauguré ce lundi. Il s'agit d'Agrocampus, le site qui accueille le siège social d'Agrolandes et la pépinière d'entreprises

Agrocampus propose à des entreprises innovantes, qui travaillent dans les secteurs de l'agriculture, de l'agro-alimentaire ou de la chimie verte, de louer un espace de travail. Les entreprises installées dans le bâtiment bénéficient ainsi d'un accompagnement, de services administratifs et de salles de réunion. L'intérêt est qu'elles peuvent travailler ensemble et échanger sur leurs pratiques. 

Au rez-de-chaussé du bâtiment, les murs sont en béton. Le premier étage est fait principalement avec du bois des Landes. - Radio France
Au rez-de-chaussé du bâtiment, les murs sont en béton. Le premier étage est fait principalement avec du bois des Landes. © Radio France - Justine Hagard

Le bâtiment est équipé de dix-huit bureaux de 22 m², huit ateliers de 50 m² et un grand espace modulable de 150 m² qui peut service de salle de réunion ou de conférence. Pour l'instant, onze structures ont intégré Agrocampus. Il reste donc de la place pour les entrepreneurs qui souhaiteraient se lancer.

Un exemple de bureau à Agrocampus. - Radio France
Un exemple de bureau à Agrocampus. © Radio France - Justine Hagard

L'association Topmachine 640 est l'une des premières structures à avoir rejoint Agrocampus. Si elle a pu rejoindre l'aventure, c'est grâce à son projet de mesure de conductivité des sols. "Le principe, c'est qu'on attelle un petit capteur derrière un kwad, que l'on fait circuler sur les parcelles des agriculteurs. Grâce la mesure qui est faite au passage du kwad, on construit une cartographie du potentiel de production de ces sols. Par exemple, sur une parcelle de 10 hectares, on va rencontrer des zones à très fort potentiel et d'autres avec un très faible potentiel. Après analyse de cette cartographie, l'objectif est d'adapter les pratiques des agriculteurs", résume Richard Finot, son directeur.

Agrocampus a coûté 4,4 millions d'euros. Les investissements nécessaires pour le technopôle dans son ensemble avoisinnent les 50 millions.

Dans le hall d'Agrocampus, un grand espace végétalisé. - Radio France
Dans le hall d'Agrocampus, un grand espace végétalisé. © Radio France - Justine Hagard
Les escaliers et l'ascenseur qui mènent au premier étage. - Radio France
Les escaliers et l'ascenseur qui mènent au premier étage. © Radio France - Justine Hagard
La plupart des bureaux se trouvent au premier étage. - Radio France
La plupart des bureaux se trouvent au premier étage. © Radio France - Justine Hagard
Presque tous les espaces sont ouverts et donnent sur l'extérieur. Ici, la terrasse du premier étage. - Radio France
Presque tous les espaces sont ouverts et donnent sur l'extérieur. Ici, la terrasse du premier étage. © Radio France - Justine Hagard
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu