Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Landes : des agriculteurs enterrent leurs slips, trois mois plus tard il ne reste plus que l'étiquette

-
Par , , France Bleu Gascogne, France Bleu

Ils avaient enterré leurs slips dans un de leur champ en mai dernier. Trois mois après huit agriculteurs landais viennent de les déterrer. Bilan : il ne reste que l'étiquette et l'élastique. Le défi est né au Canada pour faire la promotion de l'agriculture de conservation.

Difficile à voir, mais les slips sont devant les agriculteurs. On devine quelques lambeaux sur le fil
Difficile à voir, mais les slips sont devant les agriculteurs. On devine quelques lambeaux sur le fil - Association landaise pour la promotion de l'agriculture durable

Département Landes, France

Il y a trois mois, plusieurs agriculteurs des Landes, membres de l'ALPAD, avaient décidé de répondre au défi "Entrerre ton slip". Comme son nom l'indique, il s'agissait d'enterrer un slip en coton et de le déterrer trois mois plus tard. Les slips ont été enterré en Chalosse, à Mugron, dans le Pays d'Orthe à Labatut et Saint-Lon-les-Mines et Tartas. Le défi, né au Canada, sert à faire la promotion de l'agriculture de conservation, qui consiste à cultiver ses terres sans engin et en limitant la chimie. 

Quel rapport entre ces slips enterrés et l'agriculture de conservation ?  

C'est une façon de faire de la promotion, puisque seuls les agriculteurs qui suivent cette pratique participent au défi. Défi né au Canada il y a quatre ans. Il a essaimé aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Belgique et donc en France : de la Marne au Var en passant donc par les Landes ! Le slip en coton reste trois mois sous la terre. Ce qu'il en reste, une fois déterré permet de mesurer la vie biologique du sol. Plus le slip est dégradé, plus le sol est riche et donc nourri. 

Qu'est-ce que l'agriculture de conservation ?  

Ce type d'agriculture, qui ne dispose d'aucun label, consiste d'une part à limiter la chimie, les engrais et autres produits phytosanitaires, mais aussi et surtout à remplacer le métal par du végétal. C'est à dire remplacer la charrue par les couverts végétaux, ces inter-cultures semées entre deux cultures de maïs ou de tournesol, comme la moutarde, le seigle, l'avoine ou encore la féverole très répandue dans les Landes. Ces plantes permettent de capter l'azote et donc de diminuer l'usage des engrais et minimise aussi les mauvaises herbes. Pour que ce soit efficace, il faut laisser ces couverts végétaux plusieurs mois puis semer par-dessus après avoir passé un rouleau. Ce n'est qu'à cette condition que la terre est nourrie et que la récolte de maïs ou de tournesol par exemple sera bonne même en limitant voire en supprimant l'apport d'engrais. 

Quel impact ? 

L'agriculture de conservation a un autre avantage selon ses promoteurs. Car, si elle se généralise, elle pourrait limiter le réchauffement climatique. Les couverts végétaux captent les émissions de carbone et le stockent. L'agriculture de conservation sera-t-elle l’agriculture de demain ? Ses promoteurs l'espèrent mais le principal frein pour l'instant est sa complexité pour la pratiquer, il faut avoir été formé. L'ALPAD, l’association landaise pour la promotion de l'agriculture durable, propose des sessions aux exploitants. 

Quel résultat ?

Bilan après trois mois passés dans le sol : sur les huit slips enterrés, il ne restait plus que l'élastique pour six d'entre eux. Les deux derniers, enfouis à Mugron, sont moins dégradés car ils ont été enterrés dans un sol non irrigué, or l'eau favorise la vie biologique, et sur une ancienne parcelle de vigne qui avait subi des traitements au cuivre donc en partie contaminée.

L'ALPAD renouvellera l’opération "Enterre ton slip" au mois de mars dans les Landes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu