Agriculture – Pêche

Landes : le chef étoilé Michel Guérard défend les chasseurs de petits oiseaux

Par Nelly Assénat, France Bleu Gascogne mardi 20 septembre 2016 à 6:21

Michel Guérard défend les chasseurs à la matole
Michel Guérard défend les chasseurs à la matole © Radio France - France Bleu Gascogne

Le chef triplement étoilé au guide Michelin va écrire à Alain Bougrain-Dubourg, le président de la LPO (Ligue de protection des oiseaux). Il prend la défense des chasses traditionnelles et notamment la chasse à la matole pour capturer des petits oiseaux.

Les chasseurs à la matole qui traquent ortolans et pinsons ont un allié de poids  : Michel Guérard, le célèbre chef étoilé d'Eugénie-les-Bains vient à leur secours.

Le Landais va écrire à Allain Bougrain-Dubourg, le médiatique président de la LPO ( Ligue de Protection des Oiseaux ) pour lui dire en substance de laisser les chasseurs landais de petits oiseaux tranquilles.

Michel Guérard avoue en avoir "marre de tout ce tapage" autour de la chasse aux petits oiseaux, il explique à France Bleu Gascogne qu'il attend de voir le résultat de l'étude confiée au Museum d'histoire naturelle à Paris commandée par le conseil départemental, entre autres, sur les migrations des ortolans. Le chef étoilé espère que cette étude faite par des instances neutres l 'aidera à voir plus clair dans ce dossier et savoir si les ortolans par exemple sont en voie de disparition.

Je n'apprécie pas ces tumultes à répétition qui finissent en bagarre de rue. —Michel Guérard

En attendant, Michel Guérard dit qu'il "n'apprécie pas le tumulte provoqué par les anti-chasse à l'ortolan". Il dit à Allain Bougrain-Dubourg qu'il y a d 'autres causes à défendre comme  la lutte contre la désertification des campagnes.

Il y a d'autres causes plus urgentes

D'après lui, interdire la chasse aux petits oiseaux, c'est ouvrir la porte à d'autres interdictions pour des traditions bien landaises comme par exemple celle du gavage des canards.

Onze chasseurs à la matole sont par ailleurs poursuivis devant le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan, le procès dit avoir lieu le 17 novembre prochain.