Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Landes : les sangliers font moins de dégâts mais sont de plus en plus nombreux en 2018

mardi 8 janvier 2019 à 18:19 Par François-Pierre Noël, France Bleu Gascogne

La fédération des chasseurs landais a fait le point sur les dégâts du sanglier dans le département. En 2018, les sangliers font moins de dégâts dans les champs landais, la fédération des chasseurs landais en a recensé 35 % de moins par rapport à 2017.

Les sangliers ont causé près de 700 000 euros de dégâts dans les champs landais en 2017
Les sangliers ont causé près de 700 000 euros de dégâts dans les champs landais en 2017 © Maxppp - Christian Watier

Landes, France

Les chasseurs ont fait le bilan des dégâts causés par le sanglier sur l'année 2018. Bien sûr la période de chasse n'est pas terminée (ce sera le 28 février prochain) mais la fédération des chasseurs landais a pu faire un premier bilan sur l'année écoulée. 

En 2018,  les sangliers font moins de dégâts dans les champs landais. La fédération des chasseurs landais a recensé 35 % de sinistres en moins entre 2017 et 2018. Petite nouveauté cette année, les chasseurs landais s'adaptent aux périodes où l'on sème le maïs pour chasser le sanglier lors des battues administratives. Avant, il y avait une "période fixe" souligne Jean-Luc Dufau, vice-président de la fédération des chasseurs landais et maintenant, les chasseurs s'adaptent, " par exemple, dans le nord du département, on sème le maïs avant le sud " du coup les battues sont organisées selon la période à laquelle est semée le maïs . Le maïs, c'est l'une des nourritures préférées du sanglier.

Visiblement ça marche, les champs landais sont moins sinistrés cette année. Cependant, d'après la fédération des chasseurs landais, les agriculteurs du Bas-Armagnac n'ont pas été épargnés par les sangliers. Leurs champs ont été ravagés autant en 2018 qu'en 2017. 

Les sangliers sont de plus en plus nombreux

Pour l'instant, ce ne sont que des prévisions mais selon Jean-Luc Dufau, les chasseurs ont prélevé entre 13  et 14 000 sangliers en 2017, ils seraient 1 000 sangliers de plus sur la période de chasse 2018. Comment l'expliquer ? Déjà, la reproduction du sanglier dure toute l'année, auparavant, "c'était plutôt au printemps" d'après le vice-président de la fédération des chasseurs landais.

Il y a aussi des conditions qui sont bonnes pour la reproduction du sanglier, déjà les conditions climatiques , il a fait plus doux toute l'année et aujourd'hui, il n'est pas rare de voir des marcassins , l'hiver, dans les champs landais. En plus, le sanglier a eu de la nourriture en abondance en 2018. Une "année particulièrement bonne pour les glands" selon Jean-Luc Dufau, et ça le sanglier adore presque autant que le maïs dans les champs.