Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le coup de colère des pêcheurs normands contre les Anglais

mardi 28 août 2018 à 8:08 Par La rédaction, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Ils en ont assez de voir les bateaux anglais pêcher la coquille saint jacques en Manche depuis une dizaine de jours alors que eux ne peuvent pas le faire. Des marins-pêcheurs normands ont pris la mer tôt ce mardi pour faire entendre leur colère.

Les pêcheurs normands se mobilisent contre leurs homologues britanniques sur fond de pêche à la coquille saint jacques ( photo d'illustration)
Les pêcheurs normands se mobilisent contre leurs homologues britanniques sur fond de pêche à la coquille saint jacques ( photo d'illustration) © Radio France - - Francis Gaugain -

Le coup de colère des marins-pêcheurs normands !  35  bateaux et leurs équipages ont quitté dans la nuit de lundi à mardi  28 août les ports du Havre (76)  de Port-en-Bessin, Trouville, Ouistreham et Honfleur (14). Ils ont pris la direction du large de la baie de Seine pour protester contre les anglais qui, depuis une dizaine de jours, pêchent la coquille saint jacques. 

Une pêche autorisée

Les pêcheurs français dénoncent un "pillage des gisements". Pour une raison très simple : depuis la mi-août, de nombreux bateaux britanniques se sont mis à pêcher la coquille saint jacques au large de la zone des 12 milles. Ce sont les eaux internationales où les Français, eux n'ont pas le droit d'aller avant le 1er octobre. Une date d'ouverture à laquelle ils s'astreignent depuis plusieurs années

Pour mieux gérer la ressource, pour laisser en quelque sorte la coquille se reproduire et grandir tranquillement"

Le problème, c'est que les pêcheurs britanniques, eux, ne tiennent pas compte de cette règle franco-française. Ils n'attendent pas l'automne pour aller "râcler les fonds". Et ils en ont parfaitement le droit. Ils pêchent donc en toute légalité avec de gros bateaux parfois. Certains chalutiers mesurent plus de 40 mètres.

Un climat de tension

Une pêche quasi industrielle qui s'apparente à un véritable "pillage des gisements", dénoncent les marins normands. Ils ont donc décidé de prendre la mer cette nuit pour aller défier leurs homologues britanniques. Porter ce message de colère. Leur montrer qu'ils ne sont pas d'accord avec ces pratiques. Des altercations ont eu lieu avec 5 navires britanniques dans  un climat  de tension. Il y aurait eu des jets de pierre et une tentative de blocus sans faire de blessés.  Cette action "musclée"  est intervenue faute  de pouvoir se mettre autour d'une table  pour dialoguer. Un "modus vivendi" avait  été trouvé les années précédentes pour que les navires de plus de 15 mètres ne viennent pas pêcher dans cette zone proche des côtes françaises. Cette année, il n'y a pas eu d'accord et "nous sommes plus que jamais lésés" déplorent les normands.