Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le député socialiste Hervé Saulignac aux côtés de la Confédération paysanne pour une "opération sangliers" à Paris

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Quarantaine d'agriculteurs venus de toutes la France, se sont réunis, ce mercredi, sur l'esplanade des Invalides à Paris pour une "opération sangliers". Ils ont labouré le terrain pour alerter le gouvernement sur les dégâts causés par le gros gibier.

Christian Brousse de la Conférdération paysanne 07 et le député Hervé Saulignac lors d'une action à Paris pour dénoncer les dégâts causés par les sangliers
Christian Brousse de la Conférdération paysanne 07 et le député Hervé Saulignac lors d'une action à Paris pour dénoncer les dégâts causés par les sangliers - Confédération paysanne Ardèche

Ardèche, France

La Confédération paysanne veut alerter les députés et le gouvernement sur les dégâts causés par les sangliers. Le syndicat agricole a donc choisi de mener son action sur l'esplanade des Invalides près de l'Assemblée nationale. Le terrain a été labouré pour montrer les dégâts causés par les sangliers sur leurs exploitations ou même sur des terrains de foot. Deux ont été endommagés en quinze jours en Drôme-Ardèche

Une quarantaine d'agriculteurs sont venus de 35 départements de France, dont l'Ardèche. Des élus étaient également présents comme le député PS de l'Ardèche, Hervé Saulignac.  

La Confédération paysanne demande l'interdiction totale de l'agrainage qui favoriserait leur prolifération, l'augmentation des tirs et des prélèvements et l'élargissement du droit de piégeage aux agriculteurs. Seuls les lieutenants de louveterie ont le droit le faire sur autorisation préfectorale.

Samedi dernier, la Confédération paysanne de l'Ardèche a posé illégalement un piège à sangliers dans une chataigneraie de Marcols-les-Eaux pour interpeller le Préfet de l'Ardèche. Ce dernier ne les a pas contactés depuis, ce que regrette le syndicat. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu