Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le Fourme de Montbrison s'allie avec le Bleu du Vercors et le Bleu de Gex pour mieux se faire connaître

dimanche 23 décembre 2018 à 21:15 Par Octavie Couchard, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu Isère

C'est une alliance un peu inédite dans le monde des fromages d'appellation d'origine protégée : trois fromages bleu, dont la Fourme de Montbrison ont décidé de faire front commun pour mieux rayonner sur la région, et ensuite pourquoi pas, sur le territoire français.

585 tonnes de Fourme de Montbrison ont été produites en 2017.
585 tonnes de Fourme de Montbrison ont été produites en 2017. © Maxppp -

Montbrison, France

La page Facebook est déjà lancée : "Bleus de caractère", pour parler de trois fromages d'appellation d'origine protégée. La Fourme de Montbrison s'allie avec le Bleu du Vercors et le Bleu de Gex pour mieux se faire connaitre.

Le projet doit durer sur trois années et cible particulièrement les fromagers et crémiers. L'idée, c'est d'accentuer la communication autour des fromages par des e-mails, des idées de recettes et des propositions de vins pour accompagner la dégustation. Les trois appellations donnent chacune 20 000 euros pour mettre en place cette stratégie de communication. Le budget de la Fourme de Montbrison pour se faire connaitre seule est de 70 000 euros. Une somme considérable pour faire parler des fromages sur le territoire : "On explique qu'on a un savoir-faire particulier, il y a de l'authenticité dans nos produits, c'est sur un lieu donnée, un terroir, une zone géographique donnée, et on ne peut pas le produire ailleurs", détaille Hubert Dubien, président de l'organisme de défense et de gestion de la Fourme de Montbrison. 

Pas de concurrence 

Une alliance qui peut paraître surprenante dans le milieu des AOP, mais c'est justement l'effet voulu : "On aurait dû être concurrents, mais on essaye de créer la surprise en étant justement des partenaires. Cela s'est fait assez naturellement à partir du moment où on s'est rendu compte qu'on avait les même problématiques de développement, financière", explique Hubert Dubien. "On est petits mais on se bat pour conserver une authenticité. Si elle disparaissait un jour, ce serait un manque pour nos territoires". 

Si tout fonctionne bien, cette alliance doit permettre de faire augmenter les tonnages de productions des fromages, vendre plus et à un prix qui permette de faire vivre toutes les filières, que ce soit les entreprises ou les producteurs de lait. En 2017, 585 tonnes de Fourme de Montbrison ont été produites. Pour l'instant, l'opération "Bleus de caractère" concerne essentiellement la région Auvergne-Rhône Alpes, mais l'idée est de faire rayonner les produits sur tout le territoire français.