Agriculture – Pêche

Le grand cormoran menacé dans la Loire ?

Par Tescher Léo, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 9 août 2016 à 19:54

Illustration - Cormoran pêchant un poisson
Illustration - Cormoran pêchant un poisson © Maxppp - Florian Launette

Il a beau être une espèce protégée, le grand cormoran est un oiseau de malheur pour les pisciculteurs. Le ministère de l'Environnement a ouvert une consultation sur son sort. Notre département est concerné puisque 2.000 grands cormorans y passent chaque année.

C'est un classique : la guerre entre protecteurs de l'environnement et pêcheurs... Nouvel épisode donc ce samedi puisqu'ils se mettront autour d'une table au ministère de l'Environnement pour décider de l'avenir du grand cormoran, cet oiseau noir d'1,5 mètre d'envergure aux reflets bleus, verts, et bronzes. À l'ordre du jour : combien de cormorans seront tués sur les trois prochaines années ? Les pêcheurs et pisciculteurs en espèrent au moins 1.350, comme les années passées, puisque c'est un oiseau qui consomme un kilo de poisson par jour. Les défenseurs de l'environnement espèrent le moins possible, puisque c'est une espèce protégée.

Le grand cormoran  ne vit pas seulement le long des côtes, près des océans. En moyenne 2.000 viennent passer l'hiver chaque année ici dans la Loire, et notamment sur les quinze dortoirs de cormorans connus. Comme celui de l'Ecopole du Forez... où nous sommes allés faire un tour :

Oiseau noir, oiseau de malheur... pour les pisciculteurs.

Il y a 40 ans, le grand cormoran risquait l’extinction. Il y en avait moins de 1.000 en France en 1970, alors qu’on en dénombre près de 18.000 sédentaires aujourd'hui.