Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le grand plan d'investissement pour l'agriculture présenté en Bourgogne

jeudi 29 novembre 2018 à 19:30 Par Adrien Serrière, France Bleu Bourgogne

L'Etat va investir 5 milliards d'euros dans l'agriculture dans les 5 années à venir. Ce plan vise à soutenir financièrement des projets locaux pour rendre l'agriculture, à terme, plus écologique mais aussi plus rentable pour les exploitants.

L'ambassadeur du volet agricole du Grand plan d'investissement a visité une exploitation à Marsannay-le-Bois
L'ambassadeur du volet agricole du Grand plan d'investissement a visité une exploitation à Marsannay-le-Bois © Radio France - Adrien Serrière

Bourgogne, France

C'est la concrétisation des états généraux de l'alimentation. L'Etat lance son "grand plan d'investissement" dont le volet agricole représente cinq milliards d'euros d'aide pour les agriculteurs. Ces capitaux seront investis dans des projets de développement ou d'innovation afin d'encourager les agriculteurs à faire évoluer leurs pratiques voire à se réinventer. 

Les priorités fixées par ce plan d'investissement sont : 

  • l'agro-écologie et la réduction des intrants 
  • le bien-être animal et la sécurité sanitaire 
  • l'indépendance protéique 
  • la production d'énergies renouvelables et les économies d'énergie
  • la santé des travailleurs et les conditions de travail

 

"On a conscience que nos exploitations vont devoir évoluer" 

Pour bénéficier de ce plan d'investissement, les agriculteurs doivent soumettre un dossier de candidature avec leur projet. Christophe Monot, producteur de céréales dans un groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC) à Marsannay-le-Bois, pourra ainsi toucher environ 40 000 euros pour l'achat d'un semoir dont le coût total est de 140 000 euros. 

«On a conscience que nos exploitations vont devoir évoluer et tendre vers plus de durabilité [...]. Si les pesticides sont retirés du marché, il faudra bien qu'on arrive à faire sans», explique l'agriculteur qui envisage aussi d'investir dans un méthaniseur ce qui lui permettrait de produire du gaz et de l'engrais naturel sur son exploitation. 

Sophie Fonquernie, Vice président du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en charge de l'agriculture, est elle aussi enthousiaste après la présentation du "grand plan d'investissement" : «Ce qui est intéressant dans la démarche, c'est de faire réfléchir l'ensemble de la filière sur des projets innovants».