Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le gros des vendanges commence dans la Marne

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

C’est évidemment un moment très attendu par tous les vignerons : les vendanges commencent véritablement ce lundi, dans la Marne. Comme tous, les époux Millet, du champagne Gabriel Boutet, à Cumières, se sont préparés depuis des jours.

Patricia Millet
Patricia Millet © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Cumières, France

Les premiers coups de sécateurs ont été donnés le mercredi 4 septembre dans l'aube. Mais dans la Marne, c'est ce lundi et demain que commencent le gros des vendanges. C'est parti pour une dizaine de jours. Pour les vignerons, ces derniers jours ont donc consisté à tout préparer. 

Des grappes de Pinot noir prêtent à être coupées - Radio France
Des grappes de Pinot noir prêtent à être coupées © Radio France - Philippe Rey-Gorez

A Cumières, les époux Millet, du champagne Gabriel Boutet, sont fin prêts.  Là comme ailleurs, ces derniers jours, il a fallu mettre les bouchées doubles. « C’est la préparation du matériel », explique Patricia Millet, « c’est-à-dire les sécateurs, les imperméables, les bottes, au cas où. Il y a aussi les paniers, le matériel pour débarder, les véhicules, et puis tout le travail administratif qui va avec, comme faire toutes les déclarations avant l’embauche ». 

Etablir un circuit de vendanges

Une dizaine de vendangeurs sont embauchés pour les quatre hectares de l'exploitation. Mais avant les premiers coups de sécateurs, comme les vendanges doivent durer entre huit et dix jours, Luc Millet a aussi du établir un circuit de vendanges : « on fait des prélèvements, et on mesure le degré, le potentiel sucre, et l’acide. Par exemple, le meunier est parfaitement mûr, mais quelques fois, il y a des pinots noirs à mie côte qui peuvent être plus mûrs. Je fais une liste, les parcelles sont dans l’ordre, et on respecte ce circuit de vendanges ». 

Une inconnue, quand même, pour la plupart des vignerons : le nombre de grappes échaudées, c'est à dire desséchées par la canicule alliée au manque d'eau. Elles seront jetées. Mais il faut attendre la fin des vendanges pour mesurer précisément l'étendue des dégâts. 

Les touristes au rendez-vous

Des grappes échaudées - Radio France
Des grappes échaudées © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Il y a un autre volet qui demande du travail, en tous cas pour ceux qui choisissent d'accueillir des touristes : beaucoup de visiteurs viennent en Champagne précisément au moment des vendanges. Patricia Millet est prête à les recevoir : «  en ce moment, c’est l’explosion, il y en a tous les jours, y compris des étrangers. Ils s’intéressent au champagne, mais aussi au travail des vignerons. Nous les amenons dans les vignes pour leur faire découvrir le travail, et couper quelques grappes. Ils adorent ».

Reportage sur les préparatifs des vendanges à Cumières

Retrouvez ici les dates des vendanges pour l’appellation Champagne

Sur les hauteurs de Cumières - Radio France
Sur les hauteurs de Cumières © Radio France - Philippe Rey-Gorez
Choix de la station

France Bleu