Agriculture – Pêche DOSSIER : LE + INFO de France Bleu Bourgogne

LE + INFO - Les trois idées reçues sur la pêche à la truite

Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne vendredi 10 mars 2017 à 12:05

Jean-Pierre Sonvico, président de la fédération de pêche et de protection des milieux aquatiques de Côte-d'Or
Jean-Pierre Sonvico, président de la fédération de pêche et de protection des milieux aquatiques de Côte-d'Or © Maxppp - Stéphane Parry

L'ouverture de la pêche à la truite se présente sous les meilleurs auspices. La météo s'annonce bonne et le poisson sera au rendez-vous. En Côte-d'Or, les associations de pêche ont procédé au lâchers de 30 tonnes de truites. De quoi combler les amateurs. Est-ce encore de la pêche ? C'est le + INFO.

Les cours d'eau de Côte-d'Or sont en bon état. C'est le président de la fédération de pêche qui l'affirme : "à part, quelques rivières en crue, les cours d'eau sont de bonne qualité ", insiste Jean-Pierre Sonvico. "Avec les techniciens de la fédération, nous avons effectué une centaine de prélèvements. Nous avons étudié la qualité de l'eau, ou encore le suivi des poissons." Donc tous les voyants sont au vert. Seul bémol : dans certains endroits, il y a trop d'eau. "Il a fallu annuler certains empoissonnements" reconnait le président.

Les pêcheurs s'efforcent de protéger le milieu aquatique

Concernant la ressource, des voies s'élèvent pour critiquer l'empoissonnement. Jean-Pierre Sonvico s'en explique : " La population des poissons sauvages a tendance à diminuer. Cet empoissonnement permet aux pêcheurs de faire de belles prises. En même temps en lâchant des truites d'élevage (Arc en ciel), ça permet de préserver la truite sauvage (Fario). On limite aussi le nombre de prises, 3 truites sauvages et 6 truites d'élevages par pêcheur et nous avons fixé une taille minimum de 30 cm. Ainsi la ressource est préservée. D'une manière générale, les pêcheurs respectent le milieu aquatique."

Pour terminer, Jean-Pierre Sonvico a bien voulu répondre à trois idées reçues sur les pêcheurs :

1) Il n'y a pas de jeunes dans les rangs des pêcheurs

Faux : Il y a beaucoup de jeunes et des enfants dans les rangs des pêcheurs. Il y a pour eux un tarif attractif : la carte est à 6 euros pour les moins de 12 euros et 30 euros jusqu'à 18 ans au lieu de 75 euros, le prix normal d'une carte de pêche en Côte-d'Or.

2) Les pêcheurs sont uniquement des hommes

Faux : on trouve des femmes également qui pêchent, et là encore il existe un tarif promotionnel de 30 euros pour les femmes.

3) Les pêcheurs se soucient guère de l'environnement

Vrai et Faux : la plupart des pêcheurs sont respectueux de l'environnement. En Côte-d'Or grâce au Pôle technique nous travaillons sur la protection, l'entretien et la qualité des plans d'eau. C'est l'essentiel de notre travail.