Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le lait de chèvre fait son beurre en Berry

jeudi 26 octobre 2017 à 18:19 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Le bel avenir du lait de chèvre. La filière recherche toujours plus de producteurs. La crise qui a ébranlé le secteur en 2009 semble loin. Les prix se sont redressés et la production de fromage de chèvre ne cesse d'augmenter. Il faut donc toujours plus de lait.

La filière caprine en Berry cherche de nouveaux producteurs de lait et de fromage.
La filière caprine en Berry cherche de nouveaux producteurs de lait et de fromage. © Radio France - Michel Benoit

Chavignol, Sancerre, France

Des producteurs heureux ! C'est assez rare pour être signalé. La filière caprine berrichonne vient de se réunir à Savigny-en-Sancerre avec un message : venez-nous rejoindre si vous avez un projet en agriculture. La région Centre-Val de Loire produit 60 % du fromage de chèvre français. L'appellation phare, c'est bien sûr le crottin de Chavignol dont la production va encore augmenter de 3,5 % cette année pour atteindre 850 tonnes (elle était descendue à 650 tonnes lors de la crise). Le Chavignol mise sur une image haut de gamme et ça marche : "On joue la carte du fromage pour les moments festifs, explique Dominique Verneau, président du syndicat du Chavignol, à l'apéritif et on se démarque de beaucoup d'autres fromages de chèvre, ce qui nous garantit une bonne valorisation. Le crottin de Chavignol se vend à environ 25 euros le kilo. C'est plutôt un bon prix."

Comment la filière caprine a t-elle pu se redresser aussi vite ?

La principale raison de ce redressement spectaculaire, c'est la présence de cinq appellations d'origine contrôlée en Centre-Val de Loire. Un gage de qualité qui fidélise le consommateur. La crise de 2009 a permis aux producteurs de se faire mieux respecter ensuite par la grande distribution. Pour Franck Moreau, président régional des producteurs de lait de chèvre : " la GMS ne croyait pas qu'une rupture de produit était possible et elle n'hésitait à tirer les prix toujours plus bas. Or, cette rupture est survenue immédiatement après la crise. Dès lors, elle a compris l'intérêt de valoriser nos produits pour satisfaire ses clients réguliers et on peut discuter prix avec elle. "

Le Berry est une zone importante de prodcution de fromages de chèvres classés AOP - Radio France
Le Berry est une zone importante de prodcution de fromages de chèvres classés AOP © Radio France - Michel Benoit

Le prix du lait de chèvre était descendu à 58 centimes en 2009, il est aujourd'hui de 70 centimes. L'avenir s'annonce garanti. Il faut donc trouver de nouveaux producteurs dans les zones d'appellation et étoffer la production. "Avec un troupeau de 150 à 200 chèvres, on vit correctement aujourd'hui." souligne Franck Moreeau. Mais attention, l'élevage de chèvres est très technique. On n'est jamais à l'abri d'aléas comme en a connus cette éleveuse cette année : " On a eu un fourrage de mauvaise qualité cette année. Cela s'est ressenti sur le lait et il a fallu acheter des compléments hors de prix pour l'alimentation de nos chèvres. Cela réduit considérablement les marges. Heureusement que les prix du fromage et du lait restent élevés."