Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

VIDÉO - Un éleveur gardois vient de perdre 35 brebis : "Le loup ne m'a pas mordu, mais il a mordu mon cœur."

lundi 27 novembre 2017 à 3:53 Par Fabien Fourel, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Le troupeau de brebis de Rodolphe, éleveur à Beauvoisin (Gard), a été attaqué par un loup dans la nuit de samedi à dimanche. Le prédateur a tué 23 bêtes de son cheptel. L'éleveur avait déjà été touché trois fois par des loups en deux mois. Il a perdu 35 bêtes au total. Il raconte son angoisse.

Le désespoir de Rodolphe avec ses derniers agneaux
Le désespoir de Rodolphe avec ses derniers agneaux © Radio France - Fabien FOUREL

Beauvoisin, France

L'émotion est encore forte pour Rodolphe Garrido, éleveur à Beauvoisin. Dimanche matin vers 6h, il a découvert 23 de ses brebis et agneaux égorgés ou éventrés dans leur enclos. L'éleveur ne tarde pas à faire un lien avec les trois autres attaques de loups qu'il a subies en moins de deux mois.

"Un expert de l'office national de la chasse est venu m'expliquer que ça ne peut être qu'un loup. Ça fait froid dans le dos", explique l'éleveur.

Au total, Rodolphe a perdu 35 bêtes dans des attaques de loups. Il admet qu'il n'arrive plus à dormir, stressé en permanence par les attaques sur son troupeau : "À tout moment, il peut revenir. Il a trouvé un coin pour manger."

Mais cette attaque c'est un coup de plus sur son moral déjà bien bas.

"Le loup est venu, il a coincé les brebis et il a attaqué. Il n' a pratiquement rien mangé, juste pour le plaisir de tuer."

Ecoutez Rodolphe Garrido

L’éleveur aimerait la capture rapide du ou des loups responsables du massacre pour pouvoir retrouver le sourire et l'envie de s'investir dans son troupeau. "J'ai peur de perdre mon moral si ça recommence et que je devienne fou, que j'aille me pendre", confie-t-il, inquiet.

Rodolphe sera bien évidemment indemnisé pour les bêtes tuées par le loup, mais ce n'est pas la question pour lui. Il a perdu des bêtes dont il s'occupe 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

"C'est ma vie, c'est pas mon sang mais presque. Il m'a pas mordu moi, mais il a mordu mon cœur. C'est pareil."

Le reportage France Bleu Gard Lozère à écouter par ici

Une relation intime entre Rodolphe et ses bêtes - Radio France
Une relation intime entre Rodolphe et ses bêtes © Radio France - Fabien Fourel
Le carnage du loup - Radio France
Le carnage du loup © Radio France - Fabien Fourel